Digitalisation RH : le témoignage de Santé Vet sur l’outil HRMAPS


Le mardi 06 novembre 2018 | Publi-reportage - Gestion des candidatures
Digitalisation RH : le témoignage de Santé Vet sur l’outil HRMAPS

La digitalisation des ressources humaines est devenue un enjeu stratégique pour les entreprises à forte croissance salariale nécessitant des besoins accrus d’analyse. Santé Vet, assurance de santé pour les animaux, a utilisé un outil innovant : HRMAPS. Audrey Fougerouse, DRH chez Santé Vet, a mené ce projet de digitalisation des entretiens et nous livre son expérience.

Comment s’est déroulée la mise en place d’HRMAPS ?

Le contrat a été signé début 2016 avec HRMAPS qui développe des solutions de gestion de talents. La mise en œuvre a démarré en mai 2016. Le projet s’est étalé sur deux ans et en plusieurs lots :

- 1er lot : le paramétrage des entretiens semestriels et de la formation

- 2ème lot : la paie, intégrée avec le prestataire OGI proposé par HRMAPS

- 3ème lot : intégration de la gestion des absences par un autre logiciel

- 4ème lot sur le recrutement, en voie de finalisation. Quelques paramétrages restent à faire d’ici à la fin de l’année. Le principe étant de relier HRMAPS à notre page web carrières.

Quel bilan tirez-vous de ce projet de digitalisation RH ?

Le bilan a été fait au fur et à mesure. Il était nécessaire, pour permettre de réajuster en temps réel. Pour le module des entretiens semestriels, j’ai demandé à ma direction d’effectuer des tests. Pour son équipe, le manager a mené les entretiens sur l’outil alors que celui-ci n’était pas encore déployé dans l’entreprise. La RH a fait de même avec son équipe. Cela a permis d’avoir des retours, à la fois des managers et des salariés.

La plus-value de l’outil a été de passer du traitement avec le back-office (Word, Excel), à de l’automatisation. Les entretiens étaient saisis sous Word, imprimés, donnés aux salariés ; les demandes de formations et diverses demandes des salariés étaient saisies sous Excel à la main… L’instauration de l’outil a permis la sécurisation des données (RGPD) et une gestion optimisée des temps et des talents pour la RH, les managers et les salariés. De plus, cela nous a apporté une visibilité à 360° puisque les managers, les salariés et la RH ont une même visibilité sur le contenu.

Quelle serait, à votre avis, l’évolution de l’outil pour Santé Vet ?

Nous n’avons pas encore utilisé HMAPS sur le volet du recrutement. Aujourd’hui, nous traitons les CV simplement par email alors qu’à l’avenir, l’équipe traitera directement dans l’outil. La grosse brique de l’année prochaine sera la gestion des compétences (GPEC). Sans faire « une usine à gaz », nous voulons mettre à plat les différentes compétences et le niveau de nos salariés. Nous croiserons les compétences attendues pour un poste avec celle du salarié.Nous verrons ensuite comment le faire monter en compétences pour atteindre le niveau requis du poste. Enfin, ce que l’on voudrait à terme, c’est implémenter une invitation dans l’agenda Gmail de nos collaborateurs grâce à l’un des quatre modules de la couverture fonctionnelle offerte par HRMAPS.

Transférer cet article à un ami