Analyse prédictive : Infor passe à la vitesse supérieure


Par Aurélie Tachot | le mercredi 10 octobre 2018 | Gestion des candidatures
Analyse prédictive : Infor passe à la vitesse supérieure

L’éditeur de logiciels métiers Infor dévoile une nouvelle version de sa solution de recrutement prédictif. Cette dernière s’appuie désormais sur une base de données de plusieurs millions de candidatures. Grâce à une technologie d’intelligence artificielle, les entreprises peuvent désormais anticiper la performance d’une future recrue. Explications.

L’analyse prédictive promet monts et merveilles, notamment la possibilité, pour les professionnels RH, d’anticiper les phénomènes de recrutement, de pénurie de talents… et d’orienter leurs actions en conséquence. Il n’est donc pas étonnant que le sujet agite la sphère des éditeurs de logiciels RH. Comme ses concurrents, le groupe Infor, qui édite une suite dédiée à la gestion du capital humain plébiscitée par 5000 clients, s’intéresse beaucoup à ce sujet. « A l’issue du rachat de la société People Answers, qui était spécialisée dans l’analyse prédictive, nous avons créé le module Infor Talent Science, qui permet aux entreprises de recruter le meilleur candidat pour chaque poste », explique Isabelle Rouquier, HCM Solutions Senior Specialist. Comment ? En exploitant une manne de données liées aux soft skills et à la performance pour déterminer « un profil cible », c’est-à-dire « idéal » au regard des valeurs et objectifs business de l’entreprise. Des données issues d’un questionnaire déclaratif mesurant environ 40 caractéristiques sur trois leviers : comportemental, cognitif et culturel. Notamment le sens de l’équipe, la témérité, la confiance en soi, l’autonomie, le besoin de reconnaissance, le style de leadership, la relation au manager…

Prédire la performance d’un candidat

Aujourd’hui, la solution Infor Talent Science va encore plus loin dans l’analyse prédictive. L’éditeur a notamment revu sa manière d’acquérir et de traiter ses données. Il exploite davantage sa propre base. A juste titre puisque chaque mois, ce sont 1,5 millions de personnes qui sont évaluées par Infor. « Jusqu’ici, lorsque le logiciel créait un profil cible, il recueillait les données issues de l’entreprise pour le poste choisi. Dorénavant, ces données proviennent également des millions de candidatures contenues au sein de notre base de données. Grâce à l’intelligence artificielle, notamment le machine learning, l’entreprise peut comparer son profil cible avec des profils similaires et mieux comprendre les tendances en matière de recrutement », illustre Isabelle Rouquier. Grâce à cette dimension prédictive, un groupe spécialisé dans le retail peut, par exemple, savoir quel est le profil cible d’un vendeur d’une boutique de Marseille, qui est différent de celui d’un vendeur d’une boutique de Lille. Surtout, ce groupe peut prédire, avant le recrutement d’un candidat, le score de recommandation qu’il aura pour le poste qu’il vise. « Le logiciel est donc prédictif sur la réussite d’un poste et sur la performance du profil, deux éléments corrélés à la fidélité », résume-t-elle. Grâce à Infor Talent Science, le groupe Foot Locker a ainsi vu son turnover diminuer et le taux horaire de vente de ses salariés augmenter.

Transférer cet article à un ami