Retraite : 24 700 départs anticipés au lieu des 68 000 annoncés


Le lundi 05 octobre 2009 | GPEC
Instauré par la loi Fillon de 2003, le dispositif permettant aux salariés ayant commencé à travailler très jeune de prendre leur retraite anticipée sans pénalité, devrait voir ses coûts chuter cette année



Jusqu’à présent, près de 100 000 salariés par an ont pu bénéficier de cette mesure, avec une pointe à 122 000 en 2008 pour un coût annuel de 2,4 milliards d’euros. Mais en 2009, seuls 24 700 personnes profiteront du dispositif au lieu des 68 000 initialement prévus.

Deux principales raisons à ce phénomène : l’allongement de la durée de cotisation et les contrôles renforcés pour la validation de trimestres anciens. En 2009, le dispositif devrait donc coûter 2,1 milliards d’euros. Cette décroissance se poursuivra en 2010 avec un total de 1,6 milliards d’euros pour 49 700 départs prévus.

Transférer cet article à un ami