« Nous allons déployer l’entretien annuel inversé »


Le lundi 02 décembre 2019 | GPEC
nmorel -
Suite à l’acquisition de Monkey tie par You-Trust, Nicolas Morel prend la tête de la nouvelle structure en qualité de Président. Sa mission : accompagner la croissance de la nouvelle entité ainsi que le développement de la solution phare SaaS Monkey tie. Rencontre.

Quel a été votre parcours avant d’accéder à la présidence de Monkey tie ?

J’ai d’abord été consultant chez Aedian, durant 8 ans, puis j’ai fondé Audisoft Consultant, que j’ai dirigé pendant 17 ans. Par la suite, j’ai créé You-Trust en 2016, et racheté Monkey tie en 2018. La fusion de ces deux entités répond à de fortes convictions que je me suis forgé au fil de mon parcours professionnel. Si aujourd’hui dans le cadre d’un recrutement ou d’une évolution de carrière, le savoir-faire technique est important, les compétences relatives au savoir-être d’un collaborateur sont essentielles à sa réussite et à celle de l’entreprise. Aussi, autour des soft skills, notre plateforme consolide désormais l’ensemble des fonctionnalités de Monkey tie et de You-Trust, via une solution basée sur des technologies de matching affinitaire, de matching prédictif et d’outils psychométriques. Si notre solution prend en compte de façon quasi-automatique les compétences techniques d’un candidat ou d’un collaborateur, elle s’intéresse en profondeur à tout ce qui a trait à sa personnalité.

A quelle vision répond la plateforme face au marché de la gestion des talents ?

Si concernant le recrutement, une multitude d’outils sont disponibles sur le marché, les offres sont beaucoup moins nombreuses quant à la mobilité interne et à l’évolution de carrière. Elles tiennent sur les doigts d’une main (SAP, Oracle, Talentsoft…). Le problème de ces solutions, c’est qu’elles sont avant tout pensées par des RH pour des RH. Notre vision est toute autre. Pour nous le collaborateur est au centre de la démarche. Nous nous adressons d’abord à lui en l’aidant à faire le point sur ce qu’il est, sur ses compétences, ses appétences… Puis en lui donnant de la visibilité sur les différents métiers de son entreprise ; ceux qu’il serait à même d’exercer, qui lui correspondent, ainsi que les formations à suivre pour bâtir sa carrière professionnelle. D’ailleurs, si l’on regarde ailleurs, notamment aux Etats-Unis, les plateformes qui montent en puissance sont celles qui, comme nous, s’orientent vers le collaborateur. C’est un autre état d’esprit qui va dans le sens de l’histoire.

Qu’allez-vous vu influer à la présidence de Monkey tie ?

Avec 25 % de croissance cette année, nous sommes en phase avec nos objectifs. Si jusqu’alors nous nous développions en fonds propres, nous allons ouvrir notre capital en 2020. Cette levée de fond consolidera notre positionnement sur le marché français. Du côté technique, nous venons d’ajouter de nouveaux tests neurocognitifs à même d’évaluer les moteurs de motivation des individus, les irritants, l’assertivité, la manière dont ils réagissent face aux situations difficiles… Et puis, pour répondre aux besoins de nos clients qui nous suggèrent de faire évoluer notre plateforme, de nouveaux outils verront le jour l’année prochaine. Nous allons développer un système de feedback à 360°, qui sera mis en place auprès de l’ensemble de leurs collaborateurs. Enfin, nous allons déployer, à leur demande, l’entretien annuel inversé. Là encore, le collaborateur sera au cœur de cette démarche, qu’il sollicitera auprès de son manager, après avoir fait le point sur ses compétences et ses appétences.

Gérald Dudouet

 

 

Transférer cet article à un ami