Horoquartz et VLI-Alfatéa s’associent pour automatiser le suivi de la pénibilité


Le mercredi 12 mars 2014 | Gestion des temps
Horoquartz et VLI-Alfatéa s’associent pour automatiser le suivi de la pénibilité - D.R.
Lorsqu’un spécialiste des solutions de gestion des temps - Horoquartz - rencontre un expert de la prévention des risques professionnels - VLI-Alfatéa -, cela donne lieu à une solution informatique permettent de gérer le suivi du « compte de pénibilité », nouvelle mesure instaurée par la réforme des retraites

Le dispositif du « compte de pénibilité », introduit par la réforme des retraites devrait donner du fil à retordre aux entreprises. Il prévoit que tous les salariés du secteur privé exposés à des risques disposent d’un compte individuel qui leur permettra notamment, en fonction d’un nombre de points, de partir à la retraite plus tôt. Puisque sa mise en œuvre est prévue dès le 1er janvier 2015, la mesure est redoutée par les dirigeants, d’autant que les modalités relatives à ce compte ne seront entérinées que dans quelques mois, vraisemblablement en septembre. Pour aider les entreprises dans cette étape, les sociétés Horoquartz et VLI-Alfatéa ont décidé d’associer leurs compétences. « Notre suite logicielle permet de capter toutes les informations relatives au temps passé, à la gestion des plannings et au suivi de l’activité des salariés. En plus d’utiliser ces informations à des fins analytiques, nous avons décidé de les exploiter pour suivre l’exposition de la pénibilité. VLI-Alfatéa nous est alors apparu comme un partenaire de choix puisqu’il dispose d’une véritable expertise fonctionnelle dans le domaine de la prévention des risques professionnels », explique Thierry Bobineau, directeur marketing et alliances chez Horoquartz, qui dénombre environ 5000 clients parmi les entreprises, les administrations et les collectivités territoriales.

Une solution de suivi « au cas par cas »

L’alliance de ces deux éditeurs va conduire, d’ici le mois de mars, à une solution appelée HSE-Tools qui permettra d’automatiser 85 à 90 % des tâches de suivi de la pénibilité. « Ce logiciel, qui fait communiquer, par le biais d’une passerelle informatique, notre solution et celle de VLI-Alfatéa, génère des documents complexes de suivi et modélise différents scénarios en fonction des dix critères d’évaluation de la pénibilité : la manutention de charges lourdes, le travail de nuit, l’exposition à des températures extrêmes…. », précise Thierry Bobineau. Destinée à toutes les entreprises, en particulier celles des secteurs industriels et logistiques, directement concernées par la notion de pénibilité, la solution sera capable d’analyser les activités professionnelles unité de travail par unité de travail, risque par risque, salarié par salarié… En lançant cet outil, dont les prix varieront en fonction d’un large panel de critères, les sociétés Horoquartz et VLI-Alfatéa s’attendent à avoir un rôle de conseil auprès des entreprises. « On estime que 15 à 20 % des salariés français vont être concernés par cette mesure. Si les grands groupes créent des équipes projets pour intégrer ce dispositif, les petites structures anticipent moins. Nous les accompagnerons pour éviter que leurs cotisations soient majorées si elles exposent trop leurs salariés à la pénibilité », conclut-il.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami