Comment gérer les spécificités de la gestion des temps dans l’industrie ?


Le jeudi 12 septembre 2019 | Publi-reportage - Gestion des temps
Comment gérer les spécificités de la gestion des temps dans l’industrie ? - DR
Précurseur dans l’adoption des premiers systèmes de pointage, l’industrie a vu ses besoins en gestion des temps se complexifier ces dernières années. Les outils se sont quant à eux perfectionnés, permettant aux RH de s’adapter aux nouveaux besoins des entreprises, comme l’explique Christian Mailharraincin, directeur commercial d’Octime, leader de la gestion des temps en France.

Quelles sont les spécificités de l’industrie en matière de gestion des temps ?

Historiquement, l’industrie a été l’un des premiers secteurs à aborder la gestion des temps à travers les premiers systèmes de pointage. En tant que précurseur, on pourrait penser que la transformation numérique de la gestion des temps du secteur industriel est particulièrement avancée. Or cette mutation s’opère encore aujourd’hui. De plus, les problématiques de gestion des temps dans l’industrie sont parmi les plus complexes. D’abord, nous faisons face à une chaîne de production. Si l’opérateur n’est pas là, au bon endroit, au bon moment, c’est toute la chaîne de production qui est impactée. Les spécificités que l’on trouvera en matière de gestion des temps couvrent un spectre assez large. Par exemple, les systèmes de primes régis par la gestion des temps (primes d’assiduité, de passation…). Autre spécificité, l’enjeu clé que représente l’alignement des ressources et donc des plannings du personnel sur la charge de production. Enfin, assurer la rotation des équipes ainsi que les pauses afin de garantir la productivité et la sécurité des équipes…

 Pouvez-vous nous dire en quoi l’organisation et les outils ont évolué pour s’adapter ?

Les outils répondent à une nouvelle demande des entreprises sur plusieurs aspects. Aujourd’hui, la badgeuse est un terminal collaboratif grâce auquel les employés peuvent vérifier leur compteur, poser une demande d’absence, voir leur planning de la semaine suivante… C’est aussi valable sur smartphone, avec les jeunes générations qui souhaitent avoir accès à tout cela via une application. Il s’agit d’une vision beaucoup plus collaborative basée à la fois sur la mise à disposition des informations pour les collaborateurs et sur la décentralisation de l’information vers les chefs d'équipe. Ces derniers ont toujours eu pour mission, de s’assurer qu’il y ait une adéquation entre la charge de travail prévisionnelle et la disponibilité des équipes. De plus, les technologies de badgeage combinées à un logiciel de gestion de temps permettent de remonter les anomalies en temps-réel. Cela offre la possibilité au manager de réagir immédiatement. Finalement : collaboration, mobilité, décentralisation et temps réel sont les évolutions majeures qu’ont connu les technologies de gestion des temps pour s’adapter à l’évolution du secteur de l’industrie.

Et du côté des RH ?

Les ressources humaines sentent qu’il s’agit d’un vrai besoin. Ce sont les premières à vouloir déployer des solutions qui permettent d’améliorer les relations avec les collaborateurs, l’image de l’entreprise, et la performance. Par ailleurs, tout cela s’inscrit dans un contexte informatique global, avec l’intégration des outils de gestion de la paie et d’administration RH, sans oublier l’aspect légal (lois qui évoluent, conventions, accords locaux, RGPD…). Une solution de gestion des temps comme celles proposées par Octime doit pouvoir tenir compte de tout cela en proposant une offre standard, mais aussi paramétrable en fonction des besoins spécifiques de l’entreprise. La numérisation de la gestion des temps dans le secteur industriel apporte finalement souplesse, transparence, équité des équipes en temps réel pour que chaque manager optimise la production.

Transférer cet article à un ami