TalentSoft enregistre une croissance record pour 2013


Le mardi 11 février 2014 | Gestion des talents
TalentSoft enregistre une croissance record pour 2013 - D.R.
Qui a dit que les PME françaises ne se portaient pas bien ? L’éditeur TalentSoft en est la preuve. Avec une croissance de 35 % par rapport à 2012, le spécialiste de la gestion intégrée des compétences et des talents en mode SaaS dresse un bilan très satisfaisant de l’année 2013

C’est une « success story » comme on les aime. Créé en 2007, l’éditeur TalentSoft a réussi, au fil des années, à s’imposer sur le marché pourtant concurrentiel des logiciels RH et à obtenir, deux mois après avoir levé 15 millions d’euros, une sorte de graal : la première place française et la troisième place européenne du classement Deloitte Technology Fast 50 et Fast 500 EMEA dans le secteur du logiciel. Lorsque Jean-Stéphane Arcis, président-directeur général de TalentSoft, regarde par-dessus son épaule pour dresser le bilan, il est donc plus que satisfait. « En 2013, nous avons réalisé 15 millions d’euros de chiffre d’affaires et enregistré une croissance de notre activité de 35 % par rapport à 2012. Nous avons gagné, ces douze derniers mois, 125 nouveaux clients, notamment Bioderma, Monoprix, DCNS… En parallèle, de nombreuses entreprises ayant de grosses volumétries nous ont renouvelé leur confiance : SNCF, Safran Mazars, Vinci… », explique-t-il. Aujourd’hui, la moitié des sociétés du SBF 120 utilisent la solution de TalentSoft pour gérer tout ou partie de leurs processus RH. En 2013, le spécialiste de la gestion intégrée des talents a également réussi à attirer dans ses filets des clients étrangers : Rexel, Aéroport de Genève…

Une croissance externe en 2014 ?

Si l’éditeur TalentSoft a réussi à sur-performer en 2013, c’est aussi grâce à la bonne forme du mode SaaS. « Contrairement à certains éditeurs qui proposent à leurs clients un mode hybride de type ASP (hébergé), nous sommes en mesure, grâce au SaaS, de leur faire profiter des meilleures pratiques en matière de recrutement, de gestion des talents, de formation, de rémunération… Nous honorons ainsi la promesse du SaaS », précise-t-il. Connaître une année 2013 record met, de facto, la barre assez haut pour 2014. Jean-Stéphane Arcis a des projets plein la tête pour arriver au chiffre d’affaires prévisionnel de 25 millions d’euros qu’il s’est fixé pour l’année. En plus de renforcer ses équipes commerciales et projet dans ses filiales européennes et ainsi d’accélérer son développement en Europe, TalentSoft vise une opération de croissance externe. « Nous devrions, dans le courant de l’année, nous consolider par le biais d’une acquisition d’un acteur spécialisé dans le recrutement et la gestion de carrière ou, à défaut, d’une société complémentaire à la nôtre en termes de couverture géographique », confie le P-DG, illustrant bien que les records sont faits pour être battus.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami