TalentSoft décrypte les frontières du management des talents


Le jeudi 12 juin 2014 | Gestion des talents
TalentSoft décrypte les frontières du management des talents - D.R.
A l’occasion de sa conférence utilisateurs qui s’est déroulée début juin, l’éditeur TalentSoft a invité 200 décideurs RH à s’interroger sur la manière dont les nouvelles technologies pouvaient contribuer à l’avènement d’un nouveau management et d’un écosystème RH collaboratif. TalentSoft est un éditeur innovant et aime le faire savoir

A l’issue d’une journée qui a rassemblé environ 200 professionnels SIRH, le spécialiste de la gestion des talents a organisé une conférence plénière sur les nouvelles frontières du management des talents. C’est Laurence Vanhée, chief happiness officer de Happyformance, qui a ouvert le bal, en expliquant, chiffres à l’appui, qu’il existait une corrélation entre bonheur et performance. « Un employé heureux est deux fois moins malade, six fois moins absent, 31 % plus productif, 55 % plus créatif », précise-t-elle. Pour l’experte, la recette miracle pour insuffler du bonheur en entreprise est simple : plus de liberté de lieux, de temps, de rôles et d’outils, des responsabilités mieux assumées, des objectifs définis en équipe et le droit à l’erreur.

La fonction RH de demain

Pour Laurent Choain, DRH de Mazars, les professionnels RH ont évidemment un rôle à jouer dans l’épanouissement de leurs employés. Pour y parvenir, ces derniers doivent toutefois redéfinir leurs rôles. « La fonction RH doit être colonisée par la génération Y. C’est en réinventant leurs codes que les DRH parviendront à devenir des gestionnaires de communautés de compétences et à initier des démarches avant-gardistes », explique-t-il. Une vision partagée par Alexandre Pachulski, directeur produits de TalentSoft. « Demain, le rôle des DRH sera de tirer profit des interactions de leurs collaborateurs », estime-t-il. Sur le volet de la formation, il est plus que jamais temps que les décideurs s’adaptent aux nouvelles attentes de leurs salariés. « Nous assistons à une révolution dans l’accès à l’expertise. Les collaborateurs sont désormais des self-learners : ils ne souhaitent plus suivre des formations en salle mais enrichir leurs connaissances par eux-mêmes », constate Steve Fiehl, co-fondateur de CrossKnowledge. Unibail-Rodamco l’a bien compris en lançant un réseau social d’entreprise, « qui vient récemment d’être enrichi d’un programme de formation sur la mindfullness afin d’aider nos salariés à gérer leur capital émotionnel », illustre Armelle Carminati, chief resources officer.

Quatre entreprises récompensées

Pour clôturer la soirée, l’éditeur a décerné ses « TalentSoft awards » à quatre entreprises. Dans la catégorie communication RH, le groupe La Poste a remporté la mise grâce à un site carrière entièrement tourné vers les réseaux sociaux. Le groupe Unibail-Rodamco a, quant à lui, été récompensé du prix innovation RH pour un projet au cours duquel différents process RH ont été brillamment articulés. Dans la catégorie projet international, c’est le groupe Bolloré Logistics qui s’est illustré grâce à un projet d’harmonisation caractérisé par des processus d’entretiens et de recrutement différenciés. Le groupe Monoprix a, enfin, reçu le dernier TalentSoft award dédié aux projets pour la mise en place, en seulement quatre mois, d’un module d’évaluation et de détection des talents.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami