« Notre solution SaaS a été adaptée à nos spécificités », Philippe Lochon, SNCF


Le vendredi 12 septembre 2014 | Gestion des talents
"Notre solution SaaS a été adaptée à nos spécificités", Philippe Lochon, SNCF - D.R.
l’occasion d’un déjeuner qui sera organisé le jeudi 25 septembre prochain par l’éditeur Altays, la SNCF, par la voix de Philippe Lochon, dirigeant de la gestion de carrière des cadres supérieurs et des talents, lèvera le voile sur le déploiement, en mode SaaS, d’une solution d’évaluation et d’un outil de Comp & Ben

Pourquoi avez-vous mis en place une solution d’évaluation et de rémunération ?

En parallèle d’une solution sur les revues managériales que nous avons déployée en 2012 dans le cadre d’un vaste projet sur la gestion de nos 2000 cadres supérieurs, nous avons implémenté, en début d’année, un outil de rémunération de l’éditeur Altays. L’objectif était de mettre en cohérence notre politique salariale avec le nouveau système d’évaluation des revues managériales. Auparavant, notre revue salariale était uniquement pilotée via des tableurs Excel que nous envoyions aux dirigeants. Désormais, nous regroupons la révision salariale et la part variable et nous intégrons une gestion en temps réel de l’organigramme hiérarchique.

Cette solution SaaS répond-elle véritablement à vos besoins ?

Oui, car la solution est sur mesure et a donc été adaptée à nos spécificités ! L’outil sur les revues managériales a donné davantage de poids aux managers, qui sont désormais davantage attentifs aux compétences des collaborateurs de leurs équipes. L’outil sur les revues salariales nous a, quant à lui, permis d’automatiser de nombreuses tâches, de moderniser notre approche et de gagner en qualité. Lorsque nous nous sommes lancés dans ce projet, nous n’avons pas été méfiants vis-à-vis du mode SaaS, qui, à nos yeux, est simple, réactif et flexible. Il nous permet, par ailleurs, de bénéficier des enrichissements des autres entreprises.

Quels conseils donneriez-vous aux entreprises voulant s’équiper de ce type de solutions ?

Avant de se lancer dans le déploiement d’une solution, il faut suffisamment peaufiner son cahier des charges. Lorsque nous avons déployé notre outil sur les revues managériales, nous avons dû faire plusieurs adaptations pour qu’il réponde entièrement à nos besoins. Je pense donc que plus les attentes sont identifiées en amont, mieux la solution répond aux besoins de l’entreprise. Il est également conseillé de ne pas sous-estimer la gestion de la transformation qu’implique ce type de projet. Mieux vaut, par exemple, embarquer les dirigeants et les managers dans la démarche et penser à une communication dédiée à ces populations.

Pour en savoir plus, assistez au déjeuner « Les nouveaux outils de l'évaluation et de la rémunération, la SNCF témoigne », organisé le jeudi 25 septembre 2014, de 12h30 à 14h30, Hôtel Scribe, Paris 9. 

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami