Lagardère Unlimited optimise la gestion de ses talents avec Cornerstone OnDemand


Le mercredi 20 août 2014 | Gestion des talents
Lagardère Unlimited optimise la gestion de ses talents avec Cornerstone OnDemand - D.R.

Afin de proposer à ses collaborateurs de véritables plans de carrière, la filiale dédiée au sport et aux divertissements du groupe de médias Lagardère s’est équipée de la solution de gestion de la performance de Cornerstone OnDemand. Déployé en neuf mois, le projet a notamment permis à la division de créer une communauté RH par-delà les frontières.

Chaque année, à l’occasion de son évènement Converge Live Paris, l’éditeur Cornerstone OnDemand propose aux professionnels RH de découvrir les retours d’expériences de ses clients. Pour la 4e édition qui s’est déroulée en mai, c’est Lagardère Unlimited, par la voix de son DRH, qui s’est soumis à l’exercice. « La particularité de notre division, c’est qu’elle s’est forgée à l’issue de plusieurs acquisitions et dispose donc d’une organisation décentralisée, avec 1300 personnes dispersées dans plus de 20 pays », explique Christian Guet. De fait, avant de se tourner vers Cornerstone OnDemand, la filiale composait avec plusieurs processus RH d’une efficacité inégale. « Début 2011, nous dénombrions 16 systèmes de paie, de la solution d’ADP au tableau Excel. Comme notre fonction RH était uniquement centrée sur la partie paie et administration du personnel, un quart de nos salariés n’était sous aucun suivi RH », illustre-t-il.

Un SIRH global pour harmoniser les pratiques

Fin 2011, à l’issue d’une vaine tentative qui a consisté à cartographier les métiers du groupe et à écrire des scénarios d’évolution de carrière, Lagardère Unlimited a décidé de s’outiller d’un SIRH. L’objectif ? Disposer d’une vision globale des processus pour renforcer les synergies entre les différentes entités. « Comme nous souhaitions une solution plus souple que celle d’ADP, nous nous sommes tournés vers Cornerstone OnDemand avec l’idée de collecter les informations RH de nos collaborateurs et d’harmoniser nos processus. La flexibilité qu’offrait la plateforme de l’éditeur nous a séduits puisque nous tenions non seulement à ce que nos managers puissent adapter l’outil à leur culture mais également être autonomes vis-à-vis de lui », explique Christian Guet. Appelée Bond en référence à « lien » en anglais, la plateforme a commencée à être configurée en novembre 2012. Après seulement neuf mois de déploiement, le portail était ouvert aux opérationnels, managers et professionnels RH.

Quel bilan 15 mois après ?

Même si le groupe Lagardère Unlimited dispose toujours de 16 systèmes de paie différents, Christian Guet dresse un bilan positif de ce projet d’implémentation. « Le SIRH nous a notamment permis de créer un référentiel de langages entre nos différentes entités et de construire un réseau de professionnels RH, désormais concentrés sur des tâches plus stratégiques », précise-t-il. En outre, la filiale dénombre aujourd’hui 5 % de collaborateurs qui échappent au suivi des RH, contre 25 % 15 mois plus tôt. Les résultats escomptés ont été tellement concluants qu’ils arrivent peu à peu aux oreilles des DRH des autres filiales du groupe. « En attendant de voir s’il est possible de mettre en place un SIRH unique à l’échelle du groupe, nous nous concentrons désormais sur des projets d’onboarding et de formation, que nous souhaiterions concrétiser pour le mois de septembre », conclut Christian Guet.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami