Cornerstone OnDemand vise les 270 millions de dollars de chiffre d’affaires


Le mercredi 25 juin 2014 | Gestion des talents
Cornerstone OnDemand vise les 270 millions de dollars de chiffre d’affaires - D.R.
L’éditeur spécialisé dans la gestion intégrée des talents Cornerstone OnDemand a profité de la quatrième édition de son évènement Converge Live Paris pour faire un bilan de l’année 2013 et dévoiler sa prochaine feuille de route pour la France, son troisième marché à l’échelle mondiale

Cornerstone OnDemand se porte bien. Voici, en substance, le message qu’a souhaité faire passer l’éditeur californien lors de la 4e édition de l’évènement Converge Live Paris, qui s’est déroulé le 22 mai dernier. Devant un parterre de 150 professionnels RH et dirigeants, le spécialiste de la gestion des talents a dressé un bilan de sa précédente année d’activité. Dire que celui-ci est satisfaisant serait un doux euphémisme. « Nous dénombrons désormais 14,5 millions d’utilisateurs dans le monde, dont plus de 4 millions en Europe. Nous connaissons une expansion forte dans les petits marchés européens comme l’Italie, la Suisse, l’Espagne et la Suède, où notre base de clients s’est nettement agrandie », explique Vincent Belliveau, directeur général de la zone EMEA. Si l’éditeur génère d’aussi bons résultats, c’est qu’il a amplement grossi ses rangs sur cette seule dernière année. « En un an, nos effectifs ont crû de 60 % sur la zone EMEA », précise-t-il. Fort d’un un taux de croissance annuel de 57 % depuis six ans, Cornerstone OnDemand dénombre aujourd’hui 1700 clients, répartis dans 191 pays.

De nouvelles fonctionnalités mobiles

Si l’année 2013 s’est révélée profitable, la prochaine s’annonce aussi réjouissante. Car le contexte est favorable pour les éditeurs spécialisés dans la gestion des talents. « Pour la toute première fois, quatre générations de salariés se côtoient en entreprise : les traditionnalistes, les baby-boomers et les générations X et Y, ce qui laisse augurer d’importants défis pour les professionnels RH. Ces derniers vont, par exemple, devoir se préparer au départ à la retraite de leurs collaborateurs et agir sur tous les fronts : le recrutement, la gestion des talents, le mentoring… »,  souligne Vincent Belliveau. Pas étonnant, donc, que l’objectif de Cornerstone OnDemand soit ambitieux. « Nous visons, d’ici la fin de l’année, un chiffre d’affaires de 270 millions de dollars, contre 185 millions en 2013, et un flux de trésorerie positif de 30 millions », confie-t-il. Pour 2014, la road map de l’éditeur comprend notamment le lancement de fonctionnalités inédites pour son application mobile (systèmes de badge, who’s who…) et l’optimisation de ses outils de reporting afin d’aider les entreprises à adopter un regard plus prédictif.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami