4 min 30 avec Christian Gayton, président de Qoveo


Le vendredi 26 juillet 2013 | Gestion des talents

Créé en 2007, Qoveo, jeune éditeur lyonnais, a déjà dû faire face à deux fortes crises. Pour affronter ces vents contraires, cette start-up innovante a rapidement mis le cap sur l’international. Avec succès, plus de 30 % de son CA est réalisé hors de l’hexagone. Christian Gayton nous explique les raisons de cette stratégie rare. 

Qoveo est née d’une idée ambitieuse : rapprocher le monde du e-learning de celui des logiciels de gestion des compétences. Pour y parvenir, cet éditeur a levé deux millions d’euros en deux levées de fonds, l’une en 2008 et l’autre en 2010. Cette somme a permis de financer un fort effort en R&D et de lancer la commercialisation à l’international. 

Aujourd’hui, Qoveo emploie 30 personnes et est présent dans quatre pays avec des bureaux à Lyon, Tunis, Casablanca et Moscou. De grands noms lui font confiance comme la BPCE en France, Orange en Tunisie, Auchan en Russie et le CGEM (Confédération Genérale des entreprises du Maroc) au Maroc. Historiquement très présent sur le marché des Serious Games, Qoveo a réussi à équilibrer son activité : 60 % de son CA vient désormais des solutions de gestion de talents. 

Christian Gayton revient sur les choix stratégiques de Qoveo et présente sa vision de l’évolution du marché du e-learning et des logiciels de gestion des talents.

 

Laurent Pilliet

Transférer cet article à un ami