De l’e-learning au mobile learning


Le mardi 18 septembre 2018 | Publi-reportage - Gestion de la formation
De l’e-learning au mobile learning - D.R.
Selon une étude récente (1), près de 50 % des entreprises diffusent leurs formations sur des appareils mobiles aux Etats-Unis. Bien que la tendance soit moins forte en France, celle-ci est en croissance depuis quelques mois. Trois catalyseurs principaux au mobile learning peuvent être retenus :
  • Le contenu est accessible tout le temps : Les employés loin de leur poste de travail 60 % du temps et 50 % font du télétravail. Ils ont en revanche tout le temps un smartphone ou une tablette avec eux.
  • Cela répond aux attentes des employés : Le smartphone est rentré dans le quotidien de chacun. 60 % des recherches sur internet se font maintenant sur un mobile. Les utilisateurs s’attendent au même niveau de service pour leur formation. De plus en plus, ils cherchent à développer leur employabilité en s’auto-formant sur des sujets divers, poussés par l’entreprise.
  • Cela favorise le Social Learning : Les employés sont plus habitués à interagir entre eux et à partager sur les réseaux sociaux depuis un mobile.  Des formations bien adaptées au mobile permettent à l’utilisateur de facilement partager et interagir avec ses collègues et les experts du sujet.

Selon une autre étude (2), près de 90 % des entreprises souhaitent déployer leur stratégie Mobile Learning sur leur LMS ou au moins une plateforme compatible avec lui. Il est donc indispensable que les LMS s’adaptent aux attentes de leurs clients. Trop longtemps, l’application mobile du LMS n’a servi qu’à consulter les mêmes formations que sur ordinateur. Chez Rise up, nous avons pu constater un regain d’intérêt pour le sujet depuis environ un an. Après avoir développé il y a quelques années une application permettant de consulter les formations du LMS, nous avons repris à zéro cette partie de notre produit pour accompagner nos clients dans la mise en place d’une stratégie Mobile Learning. Notre nouvelle application permet de diffuser des formations spécialement conçues pour les mobiles dans le LMS. Le client suit des conseils et un modèle de formation adapté au mobile. Les contenus sont découpés au maximum pour s’adapter à l’apprenant. Celui-ci ne consulte plus ses formations comme avant mais va plutôt lancer des séances de formation (appelés sprint) de 5, 10 ou 15 minutes en fonction de son temps disponible. L’application lui propose alors un mix des contenus qu’il a à faire. Chaque contenu est entrecoupé de questions générées aléatoirement durant la séance. Côté gamification, plutôt que de gagner des points de leur côté, chaque utilisateur appartient à un groupe et gagne des points et des paliers au sein de son groupe. Chaque groupe d’utilisateurs participe ensuite à un classement inter-groupes favorisant l’engagement.

Les problèmes techniques constituent de loin le principal frein au développement du Mobile Learning dans les entreprises. Encore et toujours, serait-on tenu d’ajouter, car on a souvent fait ce constat depuis l’apparition du e-learning il y a plus de vingt ans dans le monde professionnel. 65 % des entreprises souhaitent une véritable application mobile pour diffuser leur contenu. L’approche tout en un d’une plateforme LMS qui évolue avec son temps semble être un énorme facilitateur dans le déploiement et la réussite d’une stratégie Mobile Learning.

Guillaume Blachon, CTO & Co-Founder - Rise Up

(1) Discover How e-learning technology drives Business Growth, July 2018, paycom
(2) Panorama du Mobile Learning dans les entreprises françaises, 2018, Féfaur

Transférer cet article à un ami