Vidéo : Adecco dévoile sa nouvelle identité


Par Aurélie Tachot | le vendredi 09 décembre 2016 | Cabinet de recrutement / intérim
Vidéo : Adecco dévoile sa nouvelle identité

Quoi de mieux qu’une nouvelle identité pour incarner une nouvelle réalité de l’emploi ? En devenant The Adecco Group, le spécialiste du recrutement, qui a généré 4,7 milliards d’euros de revenus en 2015, fait d’une pierre deux coups : il réaffirme son ambition d’être le partenaire des entreprises et rappelle son rayonnement sur la scène internationale.

A l’image du marché de l’emploi – en pleine mutation – Adecco se réinvente ! Pour réaffirmer son rôle d’intermédiaire entre les institutionnels et les entreprises d’une part, ainsi que les demandeurs d’emploi et les salariés d’autre part, le spécialiste du recrutement change de nom, de logo et de couleurs. Cette nouvelle identité, moderne et épurée, illustre les nouvelles orientations du groupe : "porter notre expérience d’une seule voix, partout dans le monde, auprès des décideurs afin d’impulser et d’accompagner les changements nécessaires aux besoins du plus grand nombre", résume Christophe Catoir, président de The Adecco Groupe, en France.

Convaincu que le capital humain constitue le premier avantage concurrentiel des entreprises, le groupe aux 17 marques (Adecco, Altedia, Spring, Modis…) et aux 33 000 collaborateurs entend développer son panel d’outils RH, qui couvrent déjà le placement, l’accompagnement des mobilités, le développement des compétences, l’externalisation… En 2017, ses priorités concerneront notamment la formation, via sa marque Adecco Training, et l’analytique RH. Au travers de sa division spécialisée, le groupe compile déjà des millions de données lui permettant d’identifier les filières porteuses et d’anticiper les besoins en main d’œuvre à l’échelle d’un bassin d’emploi.

Au delà de concentrer ses efforts sur le Big Data, quelles sont les nouvelles orientations de l’entité The Adecco Group, qui dénombre désormais 5100 agences réparties dans plus de 60 pays ? Quel regard le groupe porte-t-il sur la digitalisation de son métier ? Quels investissements technologiques le géant de l’intérim réalisera-t-il sur le segment des RH ? Les réponses du président Christophe Catoir.

Transférer cet article à un ami