Novapost devient officiellement PeopleDoc


Par Gaëlle Fillion | le mercredi 01 avril 2015 | Externalisation de la paie
Novapost devient officiellement PeopleDoc

Né en 2007 avec l’ambition de concurrencer La Poste sur le créneau généraliste du coffre-fort électronique, l’éditeur Novapost a pris le parti deux ans plus tard de se repositionner sur le marché des RH, avec sa plateforme PeopleDoc qu’il n’a cessé de s'enrichir depuis. Un nouveau nom qui colle mieux à la réalité de son offre commerciale et à ses ambitions internationales.

L’aventure américaine

Discret sur son chiffre d’affaires, PeopleDoc assure qu’il a été multiplié par 10 depuis 3 ans. En 2014, l’éditeur réalisait une levée de fonds de 17,5 millions de dollars auprès d’Accel Partners lui permettant de tripler son effectif et d’accélérer son internationalisation. Les deux investisseurs français historiques participaient à l’opération, parmi lesquels Pierre Kosciusko-Morizet, co-fondateur de PriceMinister. L’éditeur qui a ouvert un bureau à New York début 2014 revendique une dizaine de clients outre-Atlantique sur 250 au total, dont la société Fast Retailing qui détient notamment les enseignes Uniqlo ou Comptoir des Contonniers. "Aux Etats-Unis, nous voulons conquérir le marché du HR service delivery. C’est un marché d’innovation où nous sommes encore en phase d’évangélisation" assure Jonathan Benhamou, Président et co-fondateur de PeopleDoc.

Plateforme de digitalisation RH

La plateforme SaaS de PeopleDoc se décompose en 4 modules : primo la dématérialisation de bulletins de salaires et le coffre-fort numérique – son marché historique –, secundo la gestion des dossiers collaborateurs et l’optimisation des processus RH et tertio la dématérialisation des contrats de travail au travers d’un dispositif de signature électronique. Enfin, il s’est lancé plus récemment sur le marché du case management, avec une solution de gestion des relations collaborateurs. Un périmètre fonctionnel qui ne devrait pas évoluer 2015, mais bénéficier d’optimisations en matière de reporting et de sécurité, nous précise-t-on. "L’internationalisation de notre offre impose le recrutement de nouveaux collaborateurs et une organisation qui favorise la proximité" explique Jonathan Benhamou. Il a donc recruté l’an dernier l’ex-VP HR de Facebook EMEA, Eimear Donaghy, au poste de Chief Human Resources Oficer et a nommé l’ex-DG d’ADP, Philippe Raynaud comme Country Manager France. L’éditeur compte aujourd’hui une centaine de collaborateurs au total. 

Transférer cet article à un ami