NeoCase enrichit son offre avec la gestion documentaire du dossier collaborateur


Par Gaëlle Fillion | le mercredi 25 mars 2015 | Externalisation RH
NeoCase enrichit son offre avec la gestion documentaire du dossier collaborateur

Fournisseur de solutions globales destinées aux centres de services partagés, l’éditeur français NeoCase vient de lancer la 14e version de son produit phare HR Power. Il équipe de nombreux grands comptes en France - notamment la majorité des banques – et réalise désormais près de la moitié de son chiffre d’affaires aux Etats-Unis.

"Selon Gartner, NeoCase est la solution la plus complète au niveau mondial sur le marché de l’Employee Relationship Management. Aux Etats-Unis, à solution équivalente, les entreprises préfèrent toujours opter pour un éditeur américain. Preuve que notre offre est très compétitive" assure Julien Dahan, CEO de Neocase. Créé en 2001, HR Power est la solution de gestion de la relation collaborateurs de nombreuses banques et assureurs d’envergure mondiale : La Société Générale – son plus gros client à ce jour – mais également BNP Paribas, Groupama, LCL, le Crédit Agricole, etc. L’éditeur a conclu un partenariat stratégique avec le SIRH Workday. Les deux solutions sont d’ailleurs en train d’être déployées simultanément au niveau mondial chez Sanofi.

Solution historique sur le marché du « case management »
"Les dirigeants RH sont face à un vrai challenge : on leur demande de délivrer plus de services à forte valeur ajoutée avec une meilleure qualité auprès des collaborateurs tout en réduisant les coûts. C'est dans cette quadrature du cercle que Neocase se positionne" explique le CEO. La promesse de l’éditeur : fournir une solution qui gère automatiquement de 50 à 80 % des questions et requêtes RH de collaborateurs grâce à une base documentaire RH "intelligente", sans avoir recours à un agent RH physique. "Soit un retour sur investissement de la solution entre 9 et 12 mois maximum pour l'entreprise" assure Julien Dahan.

Nouvelles fonctionnalités en option
Dans sa nouvelle version, NeoCase a intégré un module de gestion électronique des documents collaborateurs. "Chaque employé est rattaché à une centaine de documents électroniques en moyenne : des attestations, des contrats, etc. Notre version 14 en gère la collecte, les traite et les rattache aux profils de collaborateurs" nous explique-t-on. La nouvelle version a en outre enrichi sa fonctionnalité de reporting, avec par exemple la possibilité pour l’entreprise de mesurer les "trending topics" dans le système d’ERM pour capter en temps réel le climat social et éventuellement anticiper les crises. Au trimestre prochain, NeoCase a par ailleurs prévu l’intégrer un dispositif de signature électronique en partenariat avec DocuSign.

Univers concurrentiel
Alors que le français People Doc -  ex-Novapost -  était récemment venu chatouiller NeoCase sur le marché des ERM, c’est désormais Neocase qui marche sur ses platebandes sur le créneau du "document management". Parmi ses concurrents directs, NeoCase préfère toutefois citer les généralistes américains Enwisen d’Infor, Oracle ou Service Now. L’éditeur, qui compte 150 collaborateurs répartis entre la France, le Royaume-Uni et les USA revendique un CA en progression de 60 % l’an dernier, tiré par la forte croissance du marché américain. Pour l’heure, pas d’expansion en Asie-Pacifique au programme, même si NeoCase vient de signer le géant indien Tata. Un futur partenaire pour déployer le produit dans la région ?

Transférer cet article à un ami