Les 4 secrets d’un projet de transformation RH réussi


Par Aurélie Tachot | le jeudi 31 juillet 2014 | Conseil Paie
Les 4 secrets d’un projet de transformation RH réussi

A l’occasion de la 2e édition du HR Tech Europe Spring Warm-up 2014, qui s’est déroulée en mars dernier à Londres, David Bowes, en charge du personnel chez WDS, a livré aux 500 professionnels RH réunis, quatre pistes pour faire d’un projet de transformation RH une véritable réussite.

1. Référencer ses experts

Réaliser un état des lieux de son vivier d’experts est un bon début, d’après David Bowes. Pour cela, il encourage les professionnels RH à se poser les bonnes questions. Combien sont les experts de mon entreprise ? Quelles fonctions occupent-ils ? Quels sont leurs domaines de prédilection ? Sont-ils suffisamment nombreux ? "Comme une transformation RH implique de capitaliser sur le développement des talents, il faut connaître les ressources dont on dispose en interne", a t-il expliqué.

2. Se fixer des objectifs

Inutile d’initier un projet de transformation si aucun objectif n’a été clairement défini. D’autant que c’est généralement par ce biais que les entreprises réussissent à anticiper les risques techniques et humains. "Les entreprises peuvent s’attendre à une meilleure rétention des talents, une augmentation de l’engagement des collaborateurs, une mobilité interne plus fluide, une réduction des risques grâce, notamment au data, qui permet aux RH de prendre des décisions plus éclairées…", a-t-il précisé.

3. Constituer une équipe mixte

"Selon les entreprises, ce sont les équipes IT ou RH qui décident des investissements technologiques qui sont réalisés. Quelle que soit l’option, il faut s’assurer que les acteurs sachent ce que leur entreprise s’apprête à acheter - un système RH, un logiciel - et alignent le volet RH avec la stratégie globale de l’entreprise", a souligné David Bowes. Cette équipe mixte (RH, DSI, directions métiers…) doit, par ailleurs, avoir pour mot d’ordre : "la stratégie d’abord et la technologie ensuite", d’après lui.

4. Avancer au pas cadencé

Pour éviter d’aller droit dans le mur, David Bowes recommande "d’avancer à son rythme et de reconnaître qu’il n’est pas raisonnable de tout exiger en une journée." Il est, au contraire, conseillé d’avancer par itérations, "en faisant des tests, en apprenant de ses erreurs et en s’améliorant au fur et à mesure, sur le terrain." L’enjeu est important : utiliser les outils RH comme une source de données unique et transparente pour les collaborateurs.

Transférer cet article à un ami