HR Access mise sur le collaboratif et la mobilité


Le lundi 27 février 2012 | Conseil Paie
HR Access mise sur le collaboratif et la mobilité

Après avoir connu une croissance de 10 % en 2011, HR Access prévoit trois axes de développement en 2012 : le collaboratif, le pilotage et la mobilité. Les précisions de Xavier Daguzan, directeur général pour la région Europe de l’Ouest de HR Access.

 

30 % de croissance sur l’externalisation

HR Access a connu une année 2011 performante. Selon Xavier Daguzan, « ces bons résultats sont le fruit de 10 années d’investissement sur nos nouvelles solutions et de la grande flexibilité que nous offrons à nos clients ». HR Access continue à proposer tant des progiciels classiques de type Insourcing que des offres en mode externalisé avec des niveaux de service différents. Xavier Daguzan note tout de même une progression marquée de l’externalisation : « en 2011, nous avons réalisé 7,5% de croissance sur le marché du progiciel et 30% sur celui de l’externalisation ».

 

Redcats renouvelle sa confiance

Autre source de satisfaction pour HR Access : certains clients l’ont choisi pour les accompagner dans leur transformation RH. C’est le cas par exemple de Redcats, l’un des poids lourds mondiaux de la distribution de mode et de décoration sur Internet qui fédère 17 marques dont La Redoute. « Redcats nous confie à nouveau la Gestion Administrative, la Paie et la Gestion des Temps et Activités de ses milliers de collaborateurs en mode externalisé », précise Xavier Daguzan. « Je pense qu’ils nous ont choisi pour notre flexibilité et notre capacité à mettre en place des outils collaboratifs. »

 

Les nouveautés pour 2012
HR Access entend d’ailleurs mettre l’accent sur les outils collaboratifs. « Nous allons par exemple développer des tchats au sein du SIRH : ainsi, un manager qui évalue un collaborateur pourra poser des questions à son responsable RH basé à distance. » Autre axe important pour l’éditeur : le pilotage. HR Access a développé des indicateurs métiers pré-paramétrés qui vont permettre aux DRH de mieux se positionner en tant que partenaires stratégiques auprès de leurs directions générales. Reste enfin l’investissement en matière de mobilité. « Nous allons déconcentrer un certain nombre de processus métiers jusqu’aux smartphones et tablettes : les RH doivent pouvoir embarquer le SIRH dans ces outils de leur quotidien », conclut Xavier Daguzan.

Fiona Collienne

 

Transférer cet article à un ami