Cantoriel profite de son arrivée dans le SaaS


Le mercredi 23 avril 2014 | Externalisation de la paie
Cantoriel profite de son arrivée dans le SaaS - D.R.
Grâce à son plan de développement qui prévoyait notamment son lancement dans le SaaS, l’éditeur de solutions logicielles de paie, de GTA et de ressources humaines a réussi, l’an dernier, a donné un coup d’accélérateur à sa croissance. A peine entamée, l’année 2014 s’annonce, elle aussi, chargée et fructueuse…

C’est l’heure du bilan pour Cantoriel ! Un an après avoir initié un plan de développement pour assurer sa croissance, l’éditeur, qui commercialise une solution intégrée et modulaire de paie, de gestion du temps et des activités (GTA) et de ressources humaines, dévoile ses premiers résultats. « Début 2013, nous avons lancé une stratégie autour de quatre axes : la commercialisation de nos solutions en mode SaaS, la refonte applicative de notre SIRH dans une version 2.0, c’est-à-dire avec une nouvelle ergonomie et davantage orientée vers le collaboratif, notre repositionnement sur le marché des SIRH intégrés dans le segment des entreprises publiques mais aussi privées du mid-market et la création d’une nouvelle identité visuelle », rappelle Henri Davignon, directeur général marketing & sales. Les résultats, qui viennent juste d’être dévoilés, sont à la hauteur des efforts fournis : l’éditeur a plus que doublé ses commandes et a enregistré une hausse de 40 % de son chiffre d’affaires, qui s’établit désormais à 2 millions d’euros. « Nous dénombrons 35 clients, soit 10 % de plus qu’en 2013. C’est en partie grâce au déploiement de nos offres en mode SaaS, qui représente la majorité de nos ventes et à notre volonté de nous ouvrir davantage aux entreprises du privé, notamment de l’industrie et des services », précise-t-il.

Des équipes techniques bientôt étoffées

Pour continuer sur cette lancée, l’éditeur nantais, qui fêtait ses 20 ans d’existence en 2013, prévoit cette année de renforcer sa gamme de progiciels dédiés aux portails et workflows. « Plusieurs opérations seront décentralisées : la gestion documentaire par les salariés (certificats maladie, attestations de transport, feuilles de présence…), la mise à disposition de leurs bulletins de salaire… », confie Henri Davignon. La gamme de solutions dédiées à la paie et à l’administration du personnel devrait, de son côté, s’enrichir d’un module de planification pour les salons. Pour atteindre ses objectifs de 2,5 millions de chiffres d’affaires en 2014 et d’une augmentation de 50 % du volume de ses commandes, la société Cantoriel prévoit, enfin, de renforcer son équipe, aujourd’hui composée de 25 collaborateurs. Une poignée de consultants, chefs de projets et ingénieurs commerciaux devraient rejoindre l’agence parisienne de l’éditeur dans les mois à venir.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami