Géojobs : le dernier né sur le marché des offres d’emploi géolocalisées


Par Gaëlle Fillion | le lundi 30 septembre 2013 | Emploi sur mobile
Géojobs : le dernier né sur le marché des offres d’emploi géolocalisées

Dans la famille des job-boards qui misent sur la géolocalisation, on connaissait déjà JobAroundMe, Beepjob ou MappingJob… Voici GeoJobs.fr. Ici, il n’est pas question d’application mobile, mais d’une plateforme multi-écrans qui entend se démarquer par un modèle freemium privilégiant la qualité des offres.

900 offres …qui s’autodétruisent en 28 jours

"Sur Gégojobs.fr, n’importe quelle entreprise peut géolocaliser une offre d’emploi gratuitement et très facilement depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone", résume Diego de Brisoult. Le directeur associé de Géojobs a fait ses armes au sein des DRH de grands groupes - DevoTeam, Casino- après une première vie dans la chasse de tête. Son ambition : rendre plus visibles les annonces d’emploi qui nous entourent. L’algorithme de GéoJobs privilégie donc volontairement la proximité géographique d’une offre avec les critères de recherche plutôt que la date de mise en ligne. "Sur un marché tendu, le candidat aura deux critères prioritaires pour postuler : le type de management et la localisation du job", constate-t-il. A ce jour, si 400 recruteurs auraient publié au moins une fois sur Géojobs.fr depuis février, le site rassemble encore peu d’offres. "Mais ce sont toutes de vraies annonces" justifie Diego de Brisoult. Le job-board, en effet, ne propose volontairement pas ses services aux intermédiaires du recrutement – agences d’intérim ou cabinets de recrutement – ni aux SSII. "Nos compétiteurs sont trustés par des grands donneurs d’ordre qui publient des annonces en masse. Or leurs offres ne reflètent pas forcément la réalité des contrats proposés. Nous voulons nous démarquer par la qualité" explique-t-il.

Quelque part entre un job-board et un site gratuit ?

Que ce soit pour une PME ou un grand compte, la mise en ligne d’une annonce est donc gratuite. Une offre premium dite "de différenciation" est par ailleurs proposée, avec un full options à 40 €. Un modèle qui n’est pas sans rappeler celui du Bon Coin ou de Vivastreet. Une comparaison qui semble plutôt séduire Diego de Brisoult : "GeoJobs réconcilie en effet le sérieux d’un job-board et l’efficacité d’un site gratuit". Pour automatiser la publication, compter entre 500 et 700 € pour un abonnement mensuel illimité. Le système est en effet interfacé depuis peu avec plusieurs multidiffuseurs comme Multiposting, Recrutdiploma ou Beetween Software. En revanche, contrairement à JobAroundMe, GeoJobs ne permet pas de synchronisation avec les ATS des recruteurs. Après une période de test, le site entend désormais se faire davantage connaître. Et la tâche n’est pas simple à l’heure où la conjoncture reste morose, et la concurrence des sites d’emploi plus rude que jamais. Plutôt que de développer une coûteuse application mobile, pourtant potentiellement vectrice de visibilité, GéoJobs a choisi d’investir dans un solide site mobile. Il mise par ailleurs sur le référencement naturel, et sur les synergies avec méta-moteurs d’offres d’emploi type Indeed ou Trovit.

Transférer cet article à un ami