« Extras » en restauration : Badakan gère les contrats courts


Par Philippe GUERRIER | le lundi 24 février 2020 | Emploi sur mobile

La start-up Badakan, qui avait créé une application disponible dans le cloud (mode SaaS) pour aider les hoteliers et restaurateurs à trouver du personnel pour des missions courtes (Badakan People), s’étend à la gestion des contrats courts. Avec Badakan Power, il est désormais possible de gérer le recrutement et le planning, d’automatiser l’administratif et de piloter sa masse salariale des travailleurs recrutés en “extras” (contacts existants des restaurateurs ou recrutements directs via Badakan). L’outil, qui se veut flexible, prend en charge une dizaine de conventions collectives et s’intègre aux principaux outils d’éditeurs de gestion de paie.
Créée en 2016, Badakan rassemble 15 000 profils professionnels et a séduit plus d’un millier de clients, grands groupes et indépendants, dont les groupes Accor, Barrière, La Maison Ladurée ou Bertrand Restauration (45 enseignes dont Café Leffe ou Au Bureau).
En 2017, l’éditeur a levé 2 millions d’euros en 2017, notamment auprès du Groupe Onepoint qui accompagne les entreprises dans la transformation numérique. En 2018, elle avait acquis Helloextra, une plateforme lyonnaise de mise en relation entre les établissements de l’hôtellerie-restauration et des extras de la région.

Transférer cet article à un ami