Les 20-30 ans mal cernés par les RH


Le mardi 30 juin 2009 | Divers
Les 20-30 ans mal cernés par les RH

Selon l’étude publiée par Cegos le 9 juin dernier, les RH ciblent mal les attentes professionnelles des 20-30 ans.

Contrairement aux idées reçues, l’argent occupe en effet une place de choix pour la génération Y : 62 % des 1 001 jeunes salariés interrogés indiquent choisir un travail en priorité en fonction du salaire. L’intérêt du travail ou l’image de l’entreprise n’occupent que les 4ème et 5ème rangs. Or, les 120 DRH consultés indiquent miser avant tout sur l’image de l’entreprise et sur le contenu du poste pour attirer les jeunes, et non sur la révision de leur politique de rémunération.

Les DRH estiment également que cette génération est trop exigeante, n’hésitant pas à « zapper » d’un employeur à l’autre. Certes 81 % des jeunes actifs reconnaissent être exigeants, pour autant ils sont 73 % à être satisfaits de l’ambiance de leur travail et près de 60 % indiquent envisager d’abord la mobilité en interne.

« S’ils sont heureux dans leur poste, les jeunes y restent et cherchent à évoluer, explique Annick Cohen-Haegel, manager de l’offre RH de Cegos. En revanche, le lien « affectif » avec l’entreprise n’est pas perceptible, on est plus dans une philosophie du donnant-donnant. »

 L’étude complète : www.cegos.fr/EspacePresse/Pages/Enquete-jeunes-et-travail.aspx

Transférer cet article à un ami