L’annuaire intelligent d’entreprise, outil du futur


Le vendredi 14 janvier 2011 | Divers
L’annuaire intelligent d’entreprise, outil du futur

L’institut Boostzone a publié le 13 janvier les résultats de son étude sur les annuaires d’entreprise. Ils révèlent que les sociétés n’exploitent pas encore l’outil au maximum, mais qu’elles ont l’intention de s’y intéresser davantage dans les mois et années à venir.

« Il y a deux informations particulièrement intéressantes qui ressortent de cette étude, note Dominique Turcq, président de l’institut Boostzone. Premièrement, environ une entreprise sur cinq seulement a un début d’annuaire. Ensuite, les participants ont conscience de l’importance de se pencher sur la question. » La preuve : les trois quarts des quelques soixante-dix entreprises qui ont participé à l’étude ont l’intention de se doter d’un annuaire intelligent au cours des cinq ans à venir.

Mais plusieurs problèmes se posent. « Jusque là, on ne pensait pas que c’était si compliqué. Techniquement, tout est possible, mais il y a un énorme travail à effectuer en amont. » En plus de cette étude téléchargeable pour 300 euros sur le site de Boostzone, l’institut organise le 21 janvier une formation atelier à destination des professionnels des ressources humaines sur les réseaux sociaux d’entreprise et les annuaires intelligents*. Le but : exposer les bonnes pratiques et donner des conseils pour la mise en place de ces outils.

Une démarche RH


« Fondamentalement, avant d’être un atout technique, l’annuaire intelligent est une question de ressources humaines. C’est aux RH de se poser les bonnes questions. » Avant de le mettre en place, la première étape consiste à s’interroger sur ce que l’entreprise attend de l’outil. S’agit-il simplement de rassembler les informations disponibles, de favoriser la communication, de permettre aux employés de voir qui d’autre travaille sur le même type de projet qu’eux ? Quels sont les renseignements à mettre en priorité, ceux qui peuvent attendre ?

Le fonctionnement pratique est ensuite à étudier. Par exemple, qui remplira les informations ? Les salariés eux-mêmes ? Les managers ? Un prestataire externe ? Que doit comprendre l’annuaire ? Doit-il être étendu à l’ensemble des partenaires de l’entreprise, tels que les clients et fournisseurs, ou doit-il rester un outil interne ? « Tout dépend de la taille de l’entreprise et de ses objectifs. En fait, résume Dominique Turcq, la question principale est "que doit faire cet annuaire pour apporter un avantage compétitif à l’organisation ?" »

L’avenir de l’annuaire d’entreprise


« Il n’y a aucun moyen de savoir à quoi ressemblera l’annuaire intelligent d’entreprise dans quelques années. Pour donner un exemple, la géolocalisation n’existait pas il n’y a pas si longtemps, puis cela a été considéré comme un gadget, et aujourd’hui c’est presque incontournable. » Ce dont Dominique Turcq est convaincu en revanche, c’est que 2011 et 2012 vont voir d’énormes progrès dans ce domaine : la volonté est là, et les entreprises se donnent les moyens nécessaires pour pouvoir acquérir, puis utiliser un annuaire intelligent dans un futur proche.

Séverine Dégallaix

* Pour plus d’informations : http://www.boostzone.fr/wp-content/uploads/atelier-annuaires-21-jan-2011.html

Transférer cet article à un ami