Orange enclenche un programme de montée en compétences numériques d’ici 2025


Par Philippe GUERRIER | le jeudi 20 février 2020 | Digital Learning
Orange enclenche un programme de montée en compétences numériques d’ici 2025 - D.R.
Orange va investir au moins 1,5 milliard d’euros dans un vaste programme de formation ou de reconversion dans des domaines clés comme la donnée, l’IA ou la cybersécurité.

Quelle sera la configuration d’un groupe télécoms comme Orange dans cinq ans ? Et quelles compétences en ressources humaines aura-t-il besoin ? Actuellement, le groupe dispose d’un effectif de 148 000 salariés avec une présence dans 26 pays (dont 88 000 en France).
Dans le prolongement de la présentation de son projet stratégique Engage 2025, Orange a présenté son programme de développement des compétences et de reconversion professionnelle qui sera déroulé sur la période 2020-2025.
Fin 2019, le CEO Stéphane Richard avait lancé l’impulsion fin 2019 sur les grandes orientations du groupe télécoms. Le 6 février, c’était au tour de Valérie Le Boulanger, directrice exécutive des ressources humaines du groupe Orange, de présenter le plan « pour relever le défi des compétences ».

Besoin d’expertises de technologies de pointe

« Entre 2015 et 2025, la part de notre effectif dans nos activités BtoB aura presque doublée. Nous aurons donc besoin de bien plus d’experts de technologies de pointe », déclare Valérie Le Boulanger. Ce plan groupe, qui mobilisera au moins 1,5 milliard d’euros sur cinq ans, repose sur trois axes :

  • renforcement de l’expertise technologique des collaborateurs ;
  • développement des pratiques d’usages de la data, de l’intelligence artificielle et de la cybersécurité dans tous les métiers ;
  • épanouissement des compétences transversales (soft skills).

Rien qu’en prenant la dimension hard skills (c’est-à-dire les compétences techniques), la montée en compétence sera forte d’ici 2025. Orange veut doubler le nombre d’experts en passant de 10 000 à 20 000 dans cinq domaines :

  • virtualisation des réseaux ;
  • cloud ;
  • data;
  • intelligence artificielle ;
  • code et cybersécurité.

Orange Campus transformé en école en réseau

Au cœur de ce dispositif de digital learning figure Orange Campus. Initialement dédié à la formation des managers, le complexe parisien servira de centre de formation et de plateforme numérique mondiale pour que les collaborateurs acquièrent des compétences dans la data, l’IA, la cybersécurité, le management et les soft skills.
Transformé en « école en réseau », Orange Campus aura des extensions physiques en Europe et en Afrique en fonction des implémentations géographiques et des besoins du groupe. Il s’appuiera aussi sur des ressources digitales issues du CNAM et de l’UIMM et de start-up comme Kokoroe et OpenClassrooms

Des futurs apprentis adaptés à l'ère numérique

Autre initiative qui retient l’attention, Orange lancera son propre Centre de Formation d’Apprentis (CFA) à la rentrée scolaire de 2020 avec cinq promotions : technicien service client, ingénieur cloud, ingénieur et technicien en cybersécurité ou data analyst. Sachant que le groupe télécoms déclare avoir collaboré l’an passé avec 3500 apprentis et 300 centres de formation localisés en France.
Le dispositif est méconnu mais, conformément à la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel du 05 septembre 2019, Orange compte intensifier le recours à la Formation En Situation de Travail (FEST) pour favoriser une montée en compétences dans ses domaines de prédilection. Rien qu’en 2020, elle sera élargie à 4000 collaborateurs (contre 500 en 2019).

Appui sur un large écosystème

Pour approfondir la dimension d’écosystèmes de compétences dans le numérique, Orange s’appuiera sur des partenariats avec une trentaine d’établissements d’enseignement supérieur ou de formation (ISEAM, HEC, CNAM, UIMM…), des écoles d’acquisition de compétences numériques comme l’École IA Microsoft powered by Simplon et la Grande École du Numérique.
Les soft skills seront valorisées. « Nous soutenons un certain nombre d’initiatives externes dans ce sens comme le Manifeste des soft skills en faveur de l'égalité des chances signé en décembre 2019 via le programme Jobready », assure Valérie Le Boulanger.
L’exercice de l’évolution de la gestion des compétences est délicat à réaliser au regard de la transformation de groupe télécoms comme Orange qui s’engage dans des voies de diversification comme la cybersécurité ou la banque digitale.

Transférer cet article à un ami