Etude de cas par Jean-Baptiste Jourdant, responsable de l’offre Rich Learning® - CSP Formation


Le jeudi 25 octobre 2012 | Publi-reportage - Digital Learning
Etude de cas par Jean-Baptiste Jourdant, responsable de l’offre Rich Learning® - CSP Formation - D.R.
Comment accompagner le changement au sein de la fonction « méthodes » du groupe Safran ?

Le contexte : Safran Corporate University choisit CSP Formation en 2011 pour le déploiement d’un plan de formation de 3 ans destiné à environ 2000 ingénieurs et techniciens méthodes du groupe

Il s’inscrit dans les projets d’accompagnement de la transformation du groupe Safran qui constituent la mission première de l’université.

L’enjeu : Placé entre le bureau d’études et la production, le bureau des méthodes est un maillon clé de la chaîne industrielle. Le groupe Safran souhaite renforcer l’identité collective de cette fonction et optimiser ses pratiques grâce à une approche pédagogique innovante. Celle-ci doit prendre en compte les dimensions technologique, organisationnelle et culturelle afin de pleinement accompagner la transformation souhaitée.

La solution proposée : une formation Rich Learning® sur mesure
La démarche d’accompagnement de CSP Formation pour Safran prend le contre-pied de l’offre traditionnelle de formation industrielle « top-down ». Résolument participative et ludique, cette solution entend se focaliser sur la personne du méthodiste grâce à un parcours enrichi de formation en 3 temps, d’une durée totale de 3 semaines.

  • 1. Phase amont : identifier et valoriser les grands enjeux de la fonction

La formation débute à distance, par le visionnage de deux vidéos. Dans la première, un directeur industriel du groupe prend la parole pour rappeler au stagiaire l’importance stratégique du bureau des méthodes, puis pour lui présenter la démarche et les objectifs de sa formation. Une manière originale d’inaugurer le parcours d’apprentissage par une voix familière et légitime. A la manière d’un « Vis ma vie professionnelle », la seconde vidéo dresse le portrait de plusieurs « méthodistes » de Safran qui témoignent de leurs parcours et de leurs succès.

Un quiz est ensuite proposé au stagiaire qui pourra s’entraîner grâce à 2 x 20 questions en lien avec le métier des méthodes au sens large. Objectif : faire le point sur l’activité et voir émerger les différentes facettes de sa fonction. Qu’est ce que la conception à coût objectif ? Un concept clé du métier que le stagiaire pourra par exemple appréhender par lui-même.

Deux nanotrainings - des modules e-learning d’une dizaine de minutes - compléteront le dispositif. Mettre en scène les bonnes et mauvaises attitudes propres à son métier, telle est la vocation de cet « add’tool » conçu pour l’occasion. Le stagiaire pourra ainsi prendre du recul face à des situations souvent complexes avec les autres services et sera invité à renforcer son rôle de partie prenante active.

  • 2. Session présentielle : 2 jours pour échanger entre pairs

12 acteurs méthodes issus de différentes sociétés du groupe font connaissance autour d’un consultant formateur. Chacun des stagiaires est invité à témoigner de ses expériences et à valoriser ses bonnes pratiques auprès de ses homologues. Une fois l’échange établi et les bases théoriques posées, les méthodistes sont invités à participer à des jeux de rôle. Un des défis lancés : construire une tour de papier stable de 2 mètres de haut. Un rôle est attribué à chacun : l’ingénieur du bureau d’études dessine les plans, le technicien des méthodes détermine les matériaux (scotch ou agrafes ?) et le mode opératoire, l’opérateur de production construit. Sauront-ils se comprendre et concevoir une tour optimisée ?

Après une partie de Trivial Poursuit ad hoc, les stagiaires pourront échanger in situ avec un manager industriel Safran qui viendra répondre à leurs questions sur le groupe et ses orientations. Une soirée en sa compagnie est organisée dans la foulée. De quoi souligner la richesse de la fonction « méthodes » pour le groupe.

  • 3. Phase aval : consolider les acquis

A posteriori, une « carte-en-tête » est remise à chacun des stagiaires. Cette carte postale ludique synthétise à la manière d’une infographie la place centrale du bureau des méthodes dans le cycle industriel. Le stagiaire a également accès à un forum dédié à la communauté de méthodistes Safran qui peut ainsi continuer à partager des informations et consolider son réseau.

Mission accomplie  
En favorisant l’échange entre les acteurs méthodes du groupe, CSP Formation a réussi son pari : contribuer à valoriser la perception des stagiaires sur leur propre fonction, faire comprendre l’évolution du métier et y contribuer à travers des apports et des échanges sur des outils concrets.

Transférer cet article à un ami