Digital Learning : quelles tendances en 2019 ?


Le jeudi 11 avril 2019 | Digital Learning
Digital Learning : quelles tendances en 2019 ? - D.R.
La transformation digitale des entreprises a abouti, au fil des dernières années, à de nouveaux besoins de formation. Quelles sont les tendances de fond qui émergeront en 2019 en matière de digital learning ? Une question évoquée dans le cadre d’une table-ronde organisée lors de la 25eédition du Salon Solutions RH

L’efficacité des formations mesurée

« Comment mesurer l’efficacité de la formation et gérer l’après-formation ? ». C’est l’une des questions les plus fréquemment posées par les professionnels de la formation. Les entreprises souhaitent désormais avoir un retour sur les résultats et s’assurer que les formations impactent concrètement les comportements et les façons de travailler. Dans cette optique, « une fonctionnalité de « certainty based marking », qui offre la possibilité de croiser la notion de test des connaissances avec la notion de confiance dans la réponse donnée, devrait être intégrée à tous les LMS« , suggère Loïc Le Gac, fondateur de Thinkovery. Les études montrent en effet qu’un apprenant qui passe à l’action après une formation n’est pas celui qui a correctement répondu, mais bien celui qui était certain de la justesse de ses réponses.

L’émergence des soft skills

 »Il y a quelques années, les demandes de formation étaient le plus souvent liées au lancement de nouveaux outils, à la sensibilisation à de nouvelles méthodes de travail ou à l’explication de nouvelles exigences réglementaires. Les thématiques sont désormais de plus en plus centrées sur les soft skills« , souligne Frédéric Kuntzmann, co-fondateur de My-Serious-Game. Le savoir-être des collaborateurs, leur comportement ou encore leur capacité d’évolution sont de plus en plus évalués à travers des simulations de situations professionnelles.  »Les responsables formation ont conscience qu’il faut accompagner les collaborateurs à évoluer, à être plus créatifs pour se préparer auxévolutions des métiers à venir« , précise Noria Larose, directrice associée de Nell & Associés.

La démocratisation de l’adaptive learning

L’adaptive learning gagne ses lettres de noblesse avec l’arrivée de nouveaux outils. L’objectif de cette nouvelle approche de l’apprentissage est d’offrir aux salariés des formations qui correspondent exactement à leurs besoins, à leur niveau réel et à leur rôle.  »Ces nouveaux procédés vont fortement impacter la manière de travailler, mais aussi de concevoir les formations« , observe Loïc Le Gac. L’adaptive learning est en effet corrélé à une intelligence capable de personnaliser les parcours.  »Il va falloir passer à une conception granulaire de la formation, c’est-à-dire ne plus concevoir des parcours longs, mais penser grains pédagogiques autonomes qui traitent de sujets clairement identifiés", précise-t-il.

Stéphanie Marpinard

Transférer cet article à un ami