Des vidéos de formation en anglais pour les salariés de Carrefour


Le mardi 26 février 2013 | Digital Learning
Des vidéos de formation en anglais pour les salariés de Carrefour - D.R.

Entreprise spécialisée dans l’apprentissage des langues en ligne, Altissia a créé pour l’ensemble des salariés de Carrefour un dispositif de formation pour l’anglais en e-learning. Des modules sur mesure ont été mis en place et le déploiement du projet auprès de 60 000 collaborateurs s’étale sur deux ans.

« Les collaborateurs de cette grande chaîne de distribution, qu’ils soient responsables de magasin ou assistantes de caisses en contact avec les clients, ont exprimé leur envie et besoin d’apprendre ou de progresser en anglais afin de pouvoir mieux répondre à la clientèle étrangère », explique Valérie Beaulieu, responsable France chez Altissia. La société spécialisée dans l’apprentissage des langues à distance a donc mis en place en 2012 un dispositif de formation en anglais pour l’ensemble des salariés des hypermarchés, répartis sur plus de 200 sites en France. Un projet qui s’étale sur deux ans. Le but pour les salariés est de pouvoir communiquer plus facilement avec la clientèle étrangère très présente dans les magasins proches des frontières et des zones touristiques. Par ailleurs, la direction formation voulait trouver une formation alliant développement de compétences, développement personnel et plaisir. « Comme le niveau des salariés n’était pas homogène, nous avons raisonné par métier pour répondre à leurs besoins d’échanges quotidiens. Et comme la demande était multi-sites, le e-learning s’est imposé », poursuit la responsable.

Des vidéos réalisées avec les collaborateurs en magasin

Les salariés ont accès sur inscription et via leur Intranet à une série de neuf modules de trois heures. En plus de connaissances générales de l’anglais, une approche innovante a été développée. Des modules métiers spécifiques ont été créés avec des situations réelles en magasin accompagnés d’expressions et de vocabulaire du secteur de la grande distribution. Et pour les exercices, des vidéos ont été réalisées avec des salariés des magasins. Par ailleurs, les modules sont ponctués d’évaluations. « Nous avons eu des retours très positifs sur cette méthode. En revanche, la difficulté du multi-sites est de motiver et soutenir les apprenants tout au long de leur apprentissage », ajoute Valérie Beaulieu.

Forte de cette expérience, la société Altissia peut créer aujourd’hui des parcours adaptés à d’autres entreprises, en fonction des métiers exercés. « Ce type de projet de développement sur mesure  permet à nos clients d’intégrer leurs exigences », précise la responsable. L’entreprise basée en Belgique, propose déjà des solutions globales qui peuvent inclure e-learning, visio-conférence, mobile-Learning ou encore des tests de niveau adaptatifs et compte plus de 3 millions d’utilisateurs.

Chloé Cartier-Santino

Transférer cet article à un ami