Babbel développe les compétences linguistiques des salariés


Le jeudi 24 janvier 2019 | Digital Learning
Babbel développe les compétences linguistiques des salariés - D.R.
15 minutes par jour pendant trois mois : tel est le temps avant lequel un salarié peut être opérationnel en anglais, d’après Babbel. La société, spécialisée dans l’apprentissage des langues, concrétise sa promesse en lançant une offre à destination des entreprises mêlant mises en situation et visioconférences

Intensive : c’est le nom du nouveau programme de Babbel. Après avoir conquis le grand public avec son application de cours de langues, la start-up berlinoise s’immisce doucement dans la sphère des entreprises, avec ses modules dédiés aux négociations commerciales, à la prise de contacts, à la rédaction d’e-mails, aux appels téléphoniques…

Avant de se lancer sur ce marché plus spécifique, elle souhaitait développer des outils adaptés au reporting, « permettant aux RH ou aux responsables formation de recevoir un rapport visant à suivre la progression des apprenants et à accéder à des données comme le nombre de minutes passées sur l’application ou de leçons suivies… », illustreAlain Bauchain, Manager B2B France de Babbel. Pour convaincre les entreprises, un portail d’administration a également été créé pour pouvoir ajouter, d’un clic, à partir d’un fichier CSV, tous les salariés qui doivent avoir accès à l’application, et gérer ces accès.

15 minutes de cours par jour

Textes à compléter, exercices d’écoute et de prononciation, mises en situation réelle avec dialogues… Le contenu et les techniques d’apprentissage proposées par Babbel dans le cadre de son offre « Intensive » ne varient pas énormément de l’offre BtoC. C’est surtout le mode de fonctionnement qui change. Le programme, qui se compose de 12 semaines de cours à raison d’1h30 par semaine et de 30 minutes de visio-conférence hebdomadaire en direct avec un professeur, permet un suivi des salariés. « Les études prouvent qu’en trois mois avec 15 minutes par jour, vous êtes apte à maîtriser la langue et à communiquer en situation réelle avec une personne du pays. Notre approche, c’est de pratiquer la langue dans la vie de tous les jours, pas seulement de retenir des mots », explique Alain Bauchain. Le modèle économique a, lui aussi, été adapté par rapport à l’offre « grand public », basée sur des abonnements : l’offre BtoB est accessible via des licences d’une durée déterminée : 3, 6, 12 ou 24 mois, sans renouvellement. Pour 6 mois et 20 accès, le programme « Intensive » est ainsi vendu 299 euros.

Les commerciaux en ligne de mire

Le programme « Intensive » s’adresse à tous les salariés, notamment ceux qui sont souvent en situation de mobilité. « En France, la plupart des responsables RH qui nous contactent souhaitent former leurs commerciaux. Parmi nos clients, nous dénombrons beaucoup d’institutions financières, de laboratoires, d’acteurs de l’éducation et de la formation professionnelle. » Flixbus, Foot Locker et Uber ont, par exemple, adopté l’application pour former leurs salariés à l’anglais, l’allemand et bientôt l’espagnol. Pour autant, l’application ne répond pas à tous les besoins. « Intensive » ne permet pas aux salariés de devenir bilingue en un temps record. En revanche, les profils débutants et intermédiaires peuvent devenir opérationnels, à condition qu’ils pratiquement la langue de manière quotidienne.

Séverine Dégallais

Transférer cet article à un ami