« Plus la formation est digitale, plus l’humain est important »


Le mercredi 09 octobre 2019 | Digital Learning
NUMA © Benjamin Boccas - BENJAMIN BOCCAS
Fort du succès des deux éditions précédentes, le Learning Show renouvelle l’expérience et donne rendez-vous à 700 professionnels de la formation, responsables RH et experts de l’Ed-Tech, les 16 et 17 octobre prochains, à Rennes. L’objectif ? S’immerger dans l’apprentissage du futur et découvrir les dernières innovations, d’après Yannig Raffenel, co-président du Learning Show.

Comment se présente cette nouvelle édition du Learning show ?

L’objectif du Learning Show est de faire vivre aux professionnels de la formation ce que l’on demande aujourd’hui aux nouveaux apprenants, c’est-à-dire de devenir acteur de leur construction et de leurs savoirs dans un écosystème où tout évolue et change en permanence. Nous avons donc souhaité un 3e opus empreint de nouveautés. Pour mettre fin aux fausses tables rondes, nous avons créé un format de rencontres qui aura pour objectif d’opposer les points de vue divergents de deux interlocuteurs. Baptisées « Controverses », ces rencontres inviteront à des interactions permanentes avec le public. L’objectif de ce format sera d’élargir son point de vue et de se frotter à d’autres perceptions. Par ailleurs, un nouvel espace au sein d’un studio radio permettra à 6 intervenants de partager leur retour d’expérience sur un sujet donné. Diffusées sous forme de podcasts, ces discussions seront accessibles sur notre site.

Quelles seront les thématiques abordées ?

Le Learning Show proposera 48 ateliers immersifs expérientiels. La nouvelle donne de la formation en 2030, les nouvelles formes d’apprentissage, la formation par les pairs ou en situation de travail, le développement de l’intelligence collective ou encore le social learning seront autant de thèmes abordés. Cette année, nous nous intéresserons également à l’ingénierie des dispositifs hybrides et nous proposerons un focus sur l’ingénierie de la formation. Avec la réforme, l’entreprise doit capitaliser sur les compétences qu’elle a en interne et les optimiser. Nous pensons que le social learning, la formation par les pairs et la formation en situation de travail devraient ainsi prendre de plus en plus de place au sein des dispositifs de formation. Les nouveaux modèles d’organisation des entreprises dans lesquels il faut valoriser ce qui est fait, donner de nouvelles perspectives aux collaborateurs et les faire s’impliquer dans le transfert des compétences ouvrent des voies intéressantes.

Quelles sont les tendances en matière de digital learning ?

Plus la formation est digitale et plus l’humain est important. Autrement dit, la seule entrée technologique ne suffit plus aujourd’hui. Après s’être concentrés sur des méthodes d’apprentissage telles que la gamification, le mobile learning ou encore le quick learning, les professionnels de la formation ont désormais conscience que la clé du succès se trouve dans le blended learning. Seule l’utilisation de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée dans le champ de la formation ouvre, selon moi, de nouveaux potentiels. Ces technologies permettent de faire appel à l’émotion et à l’altérité de l’être humain, au travers même de ses sensations proprioceptives. Par le biais de salles d’entraînement virtuelles, la VR permet de programmer des nouveaux réflexes et ainsi de gagner du temps par rapport à toutes les autres situations de formations habituelles.

Par Stéphanie Marpinard

Transférer cet article à un ami