Visiocard : une carte de visite vidéo et interactive


Le mercredi 11 janvier 2012 | CVthèques
Visiocard : une carte de visite vidéo et interactive

 

Job Strategy vient d’ajouter une nouvelle application à sa liste d’outils pour aider au recrutement. Visiocard est une carte de visite d’un nouveau genre, adaptée à la réalité Internet.

 

Avec la multiplication des échanges professionnels sur la toile, on ne s’étonne pas de voir débarquer Visiocard dans le paysage. Lancée à la fin de l’année 2011, cette carte de visite interactive dotée d’une présentation vidéo se démarque par son côté pratique. En quelques minutes, vous renseignez vos coordonnées et insérez une photo. Puis vous enregistrez votre vidéo directement via votre webcam ou téléchargez un fichier de présentation stocké sur l’ordinateur. Enfin, vous ajoutez un logo ainsi qu’un document (CV ou plaquette commerciale) et le tour est joué. L’autre élément non négligeable, c’est son adaptation à différents supports. La carte peut servir de signature en fin de mail, de photo sur un CV, de widget sur un blog ou un site Internet. On peut même la retrouver dans sa version flashcode sur une documentation d’entreprise. Il en coûtera 12 € pour trois mois et 36 € pour un an de fonctionnement.

 

Précurseur dans son domaine

 

Derrière cet outil, on retrouve Gilles Dagorn, spécialiste du recrutement et précurseur de la vidéo dans le secteur. « À travers Job Strategy, on a très rapidement utilisé la vidéo. En 2001, on lançait CV Live, une sorte de lettre de motivation sur Cdrom.. Puis, avec l’arrivée des webcams et du haut débit, on a créé CVvideo.com mais les internautes n’étaient pas encore prêts », raconte le directeur de Job Strategy. Aujourd’hui, le recours à ce mode de communication semble être entré dans les mœurs. « Le but de Visiocard est de pouvoir communiquer sur ce que l’on vend, ce qu’on crée, ce qu’on recherche en utilisant les outils mis à disposition », souligne Gilles Dagorn.

 

Effacer les préjugés

 

Pour le moment, une soixantaine de personnes ont utilisé l’application pour élaborer leur carte de visite. Les profils sont variés : des demandeurs d’emploi, des consultants en SSII ou en recrutement ainsi que des artisans. Tous, soucieux de leur image. « Quand il y a rencontre physique entre un recruteur et un candidat, il a été prouvé que les préjugés de toute sorte tombent. Et la vidéo tend à aller dans ce sens », rapporte le directeur de Job Strategy.

 

Aurélie Le Caignec

Transférer cet article à un ami