"Les DRH du secteur hospitalier utilisent volontiers le web pour recruter", Ronan Denoual, Hospimedia


Le vendredi 07 octobre 2011 | CVthèques
"Les DRH du secteur hospitalier utilisent volontiers le web pour recruter", Ronan Denoual, Hospimedia

À son tour, la fonction publique hospitalière investit les outils du web pour recruter ses futurs agents. Comme l’explique Ronan Denoual, fondateur des sites Staffsanté et Staffsocial, deux services en ligne du groupe Hospimedia, spécialisé dans le secteur de la santé.

Quels sont aujourd’hui les principaux canaux de recrutement dans la filière hospitalière ?

Il existe à l’heure actuelle une myriade de sites Internet spécialisés dans le secteur hospitalier : celui du Centre national de Gestion (CNG) des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière ainsi que ceux des fédérations comme celui de la FHF ou de la FHP. Le secteur de la santé est très communautaire : les responsables RH aiment bien avoir des services de recrutement qui leur sont dédiés. C’est sans doute la raison pour laquelle ils ne se reconnaissent pas dans les jobboards généralistes comme Cadremploi, Keljob et Monster. Pour répondre à leurs besoins, nous avons lancé, en 2004, le jobboard Staffsanté, spécialisé dans la filière sanitaire. Il dénombre pas moins de 3500 offres d’emploi et missions en intérim. A ce jour, près de 360 recruteurs y diffusent leurs annonces et plus de 1200 utilisent le service tout au long de l’année. Le trafic du site ne cesse de croître : nous recensons environ 230 000 visiteurs uniques par mois. Il y a 4 mois, pour toucher une autre cible, nous avons mis en ligne Staffsocial, spécialisé dans le secteur social et médico-social. Il remporte déjà un franc succès puisque nous comptabilisons plus de 90 000 visiteurs uniques par mois et dénombrons 400 annonces.

Le secteur de la santé affiche-t-il un retard dans le recrutement sur Internet ?

Depuis 2004, nous observons un retard de phase du secteur de la santé, notamment des hôpitaux publics et des petites structures médico-sociales. C’est en partie dû au fait que certains directeurs des ressources humaines ont des habitudes fortes et continuent parfois de privilégier la presse écrite professionnelle ou la presse locale. Toutefois, les mentalités évoluent vite. Depuis 2004, ils utilisent volontiers le web comme canal de recrutement. Les grandes comme les petites structures ont pris conscience qu’Internet est un outil incontournable qui promet un retour sur investissement rapide en plus d’une excellente réactivité.

Comment les pratiques évoluent-elles ?
 
Aujourd’hui, les établissements de santé doivent faire face à des départs massifs à la retraite et à une pénurie de profils, notamment d’infirmiers et de kinésithérapeutes. Ils sont donc en concurrence les uns avec les autres. Pour attirer les candidats, ils sont obligés de soigner leur marque employeur sur Internet. Il y a quelques années, les offres d’emploi publiées sur le web étaient brèves. Désormais, les responsables RH détaillent le contexte de travail, les conditions d’exercice, la présence ou non d’une crèche… Par ailleurs, les établissements hospitaliers commencent également à se créer un compte sur Twitter ou à enregistrer des lip dubs pour attirer davantage de candidats.


Propos recueillis par Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami