Autorecrute lance sa CVthèque à la performance


Le lundi 31 janvier 2011 | Site emploi spécialisé
Autorecrute lance sa CVthèque à la performance

Le site Autorecrute a mis en place depuis trois mois un système de CVthèque à la performance. Le principe : les employeurs ont un accès gratuit et illimité aux informations contenues dans les CV… A l’exception des coordonnées.

« Une CVthèque vendue au temps ne signifie rien », estime Stéphane Labrousse, co-fondateur et directeur d’Autorecrute. C’est l’une des raisons pour laquelle le site emploi spécialiste de l’industrie automobile a décidé de développer cette CVthèque à la performance. « Nous travaillons aussi bien avec de très grands groupes où tout un service RH peut se permettre de passer des jours à trier des milliers de CV qu’avec des petites sociétés où le gérant a juste besoin d’un candidat ponctuellement. Que le prix soit le même dans les deux cas semble illogique. » Par ailleurs, plusieurs prospects s’étaient renseignés pour savoir s’ils pouvaient avoir accès à la CVthèque avant de poster une annonce, histoire de vérifier qu’elle contenait bien des profils correspondant à leurs besoins et de ne pas risquer d’acheter une offre pour rien.

Depuis novembre, les entreprises à la recherche de nouveaux collaborateurs peuvent donc prévisualiser gratuitement toutes les informations pertinentes des CV disponibles sur Autorecrute : formation, expérience, code postal… En revanche, pour avoir accès aux coordonnées et donc pouvoir entrer en contact avec les candidats qui les intéressent, les recruteurs doivent acheter des crédits. Chaque unité coûte 15 euros et un système dégressif a été mis en place. Un pack de 500 CV par exemple reviendra à 6 000 euros.

Des CV actualisés

« En contrepartie, nous avons renforcé nos efforts pour offrir une CVthèque de qualité et à jour, souligne Stéphane Labrousse. Par exemple, si un CV n’est pas actualisé au bout de six mois, nous envoyons un e-mail au candidat pour savoir s’il souhaite le rafraîchir ou le désactiver. » D’autres actions ont été mises en place, notamment un système de puces qui identifie les mini-CV, ces formulaires internes contenant les informations les plus importantes, bien renseignés. Une puce verte signale un document bien rempli, orange un CV moyennement renseigné et grise, une absence d’informations. « De cette façon, nous signalons aux candidats si leur mini-CV n’est pas assez renseigné et s’ils peuvent le rendre plus attractif aux yeux des recruteurs. »

Enfin, Autorecrute en a profité pour améliorer son référencement, ce qui lui permet d’attirer un maximum de candidats. A l’heure actuelle, la CVthèque se constitue de plus de 3 000 CV de moins de 90 jours et en reçoit quotidiennement une cinquantaine de plus.

Séverine Dégallaix

Transférer cet article à un ami