SIRH  : les entreprises de mieux en mieux équipées


Le mercredi 16 avril 2014 | Conseils SIRH
SIRH : les entreprises de mieux en mieux équipées - D.R.
Pour aider les entreprises à se positionner vis-à-vis des systèmes d’information, Danaé Conseil réalise, chaque année, un benchmark. Menée en décembre 2013, la dernière édition dévoile le taux d’équipement de 101 entreprises sondées. Tour d’horizon de quelques enseignements sur leur socle et leur développement RH, rassemblés dans un livre blanc

La gestion administrative

D’après le benchmark, 98 % des 101 entreprises interrogées sont outillées d’un SIRH pour leur gestion administrative. Ce sont les ERP RH, notamment ceux édités par HR Access, ADP et SAP qui sont majoritairement utilisés. A noter que les sociétés s’appuient, en parallèle de leur SIRH, sur deux outils satellites. « Cet éclatement reflète les obligations légales qui incombent à l’employeur et la multiplicité des processus administratifs qui jalonnent la vie d’un salarié », décrypte, dans le livre blanc, Murielle Ollivier (FNAC), membre du comité de pilotage du benchmark.

La gestion des temps et des activités

Utilisé depuis environ neuf ans par les entreprises, la gestion des temps et des activités est l’un des processus RH les plus outillés avec la paie et la gestion administrative. D’après le benchmark, 82 % des entreprises sont équipées. Les solutions retenues varient beaucoup : tandis que certaines sociétés s’équipent d’un outil best of breed, d’autres où la GTA se résume au suivi de la présence et des absences et aux compteurs de congés et de RTT, se tournent vers un module simple proposé par les éditeurs de paie.

La gestion de la paie

Aujourd’hui mature, ce processus RH donne lieu à un équipement pour la totalité des entreprises sondées. Le benchmark indique que 82 % d’entre elles gèrent la gestion administrative et la paie au travers du même outil. ADP, HR Access et SAP figurent parmi le trio de tête des solutions adoptées. Pour Thierry Ponasse (GDF-Suez), membre du comité de pilotage, « même si la paie semble très externalisée (69 %), elle reste à la main des sociétés puisque les modes ASP, SaaS et BPO restent faiblement utilisés, ce qui permet des personnalisations plus simples à gérer », commente-t-il.

La gestion de la formation

82 % des entreprises sont outillées dans ce domaine, selon le benchmark. Un pourcentage élevé qui s’explique par le fait que la gestion de la formation est une activité qui comporte de nombreuses contraintes réglementaires. Les ERP RH, les suites RH ainsi que les outils best of breed se partagent le marché. « La prochaine étape est de mettre en place des processus à valeur ajoutée, notamment des modes alternatifs de formation comme l’e-learning, le blended learning, les MOOC… », précise Jean-Marc Barféty (PSA Peugeot-Citroën), membre du comité de pilotage.

La gestion du recrutement

Le taux d’équipement des entreprises est, ici aussi, relativement fort : 66 % sont outillées et 10 % prévoient de le faire. Pour cette activité, l’externalisation a été choisie par 79 % des sociétés. « Le recrutement est le processus où le SaaS est le plus présent, note, dans le livre blanc, Annabelle Girault, consultante associée SIRH chez Danaé. Est-ce une coïncidence que ce soit le seul process qui ne touche pas directement les salariés ? Cela montre la crainte encore présente des responsables SIRH et RH envers le SaaS et la confidentialité des données. »

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami