Votre SIRH dans 10 ans…


Par Magali Morel | le mercredi 01 août 2012 | Conseil SIRH
Votre SIRH dans 10 ans…

« Quel sera votre Système d’Information dans 10 ans ? » : tel était le thème de la 10ème édition du forum CXP qui s’est tenu mi-juin à Paris. Appliquée aux RH, en quoi l’intelligence collaborative peut-elle vous aider à répondre à de nouveaux enjeux organisationnels ?


En 2013, 15% des déploiements de projets de Business Intelligence combineront des outils de collaboration, des applications de BI et des logiciels de réseaux sociaux pour créer des environnements décisionnels collaboratifs, selon une étude Gartner. « Meilleur partage d’informations, réduction des processus papier et des erreurs de saisie ou encore meilleure synchronisation entre les acteurs, en particulier à l’international, pour Guillaume Coppin, directeur associé chez Cleveor, cabinet de conseil en ressources humaines et stratégiques, il y a un gain manifeste à la collaboration 2.0. » En effet, le partage des bonnes pratiques et des connaissances contribuerait non seulement à améliorer la stratégie de l’entreprise mais aussi à son chiffre d’affaires.

L’avenir : la mobilité

Les fonctions des applications décisionnelles sont de plus en plus tournées vers le collaboratif et les réseaux sociaux. Ainsi, selon Gartner, en 2013, un tiers des fonctionnalités de la Business Intelligence seront accessibles depuis des terminaux portables. « L’avenir du collaboratif s’oriente vers la mobilité », confirme Stephen Baldacchino, responsable administration, paie et SIRH chez Vente-privée.com. Nous réfléchissons par exemple à ce que nos collaborateurs puissent gérer leurs congés directement depuis leurs mobiles ou leurs tablettes. » Les investissements des éditeurs vers les applications mobiles vont en effet grandissants.

Les réseaux sociaux d’entreprise créent eux aussi une vraie valeur ajoutée en intelligence collaborative. Arnaud Rayrole, fondateur et directeur général de Lecko, cabinet de conseil en organisation et nouvelles technologies, explique utiliser blueKiwi (racheté en avril par Atos), un réseau social d’entreprise, à la fois pour « améliorer le collaboratif avec nos clients et animer nos réflexions et nos projets internes ».

Risque concernant le partage des connaissances, la transparence ou encore la mise en relation des clients : bien sûr, l’usage du collaboratif ne va pas sans poser quelques problématiques. Gardez à l’esprit de toujours équilibrer le « tout système » et le contact humain qui reste nécessaire.

Transférer cet article à un ami