Danae lance son benchmark SIRH 2011


Le lundi 02 mai 2011 | Conseil SIRH
Danae lance son benchmark SIRH 2011

Comprendre les pratiques des SIRH dans les entreprises, tel est le but du benchmark lancé par Danae. Une centaine d’entreprises devrait participer à cette 4ème édition.

« Il existait plusieurs benchmarks, mais encore aucun qui examinent le SIRH dans sa globalité, constate Gérard Pietrement, président fondateur de Danae. Le but pour les participants est d’échanger les bonnes pratiques, de se comparer à des entreprises de référence et de détecter des axes d’amélioration réalistes et efficaces. Ils peuvent ainsi se positionner, savoir s’ils sont en retard. »

Si la première édition avait révélé que l’infogérance s’installait, la deuxième avait noté que les SIRH étaient encore très administratifs et la troisième avait remarqué une couverture progiciel grandissante. Cette année, Gérard Pietrement s’attend à découvrir que les SIRH se développent et sont de plus en plus tournés vers l’entreprise, avec une diffusion plus large en interne. « Nous avons toujours des retours très positifs. D’ailleurs certaines entreprises participent au benchmark chaque année depuis son lancement. »

Les résultats en septembre
La première session d’inscription pour répondre au questionnaire a pris fin le 30 avril. La deuxième se déroule jusqu’au 31 mai, et la dernière aura lieu du 1er au 30 juin. Commencera alors l’analyse avec le comité de pilotage, pour des résultats le 27 septembre. Un ouvrage sera rédigé et présenté au cours de la remise des résultats. Le rapport de synthèse sera mis à la disposition de tous les participants. Quant à l’étude de positionnement, elle sera disponible sur commande, au prix de 1 000 euros pour les personnes ayant répondu au questionnaire et de 1 200 euros pour les non-participants.

Les 10 questions auxquelles le benchmark SIRH 2011 va tenter de répondre :
- Quels sont les processus couverts par le système d’information et quels sont les niveaux d’utilisation des outils ?
- Qui sont les acteurs majeurs sur les processus RH ?
- Quel est le degré d’externalisation du SIRH ?
- Comment est urbanisé le SIRH ?
- Quel est le niveau de dématérialisation et quels sont les processus RH concernés ?
- Quelle est la couverture de l’E-RH ?
- Quelle est la place du reporting dans le SIRH ?
- Quel est le développement du SIRH à l’international ?
- Quelle est l’activité et quels sont les projets futurs de la fonction SIRH ?
- Quels sont les apports et le coût du SIRH ?

Séverine Dégallaix

Pour participer, cliquez ici

Transférer cet article à un ami