Tribune : Les nouvelles tendances du e-learning, par Frédéric Bastok, SilkRoad


Le lundi 20 avril 2015 | Blended learning
Tribune : Les nouvelles tendances du e-learning, par Frédéric Bastok, SilkRoad

Fort de son succès, l’apprentissage en ligne connaît depuis deux ou trois ans de profondes mutations. Intégration, mobilité, fidélisation, motivation, conformité et reporting font désormais partie des mots-clés qui lui sont étroitement liés. 

Intégration des outils de e-learning et de la performance

Aujourd’hui, les entreprises souhaitent avoir des outils uniques ou encore capables de communiquer entre eux, leur permettant de gérer à la fois la performance et la formation. Ainsi, un collaborateur suivant une formation sur un sujet spécifique augmente sa performance sur ce sujet, et inversement lorsqu’un collaborateur est faible sur un sujet, l’entreprise lui propose de mettre en place une formation en e-learning. Cette complémentarité, que l’on retrouve à la fois en termes de process, mais aussi d’outils, est de plus en plus fréquente.

Autour de la mobilité

Télétravail, déplacements… les collaborateurs sont désormais de moins en moins présents au sein des entreprises grâce aux nouveaux outils de communication leur permettant de travailler n’importe où. Le e-learning doit donc s’adapter à cette nouvelle tendance. Ainsi, un apprenant doit pouvoir se former et accéder aux contenus de formation depuis n’importe quel support, tablettes comme smartphones, ou encore apprendre via les réseaux sociaux en pratiquant ce que l’on appelle le social learning. Ces réseaux sociaux à orientation professionnelle, accessibles en interne, permettent aux collaborateurs de se former à tout moment grâce aux savoirs partagés par leurs collègues.

De la motivation à la fidélisation

Autre tendance : l’utilisation de la formation pour tout ce qui a trait à la motivation, la fidélisation et l’engagement du collaborateur au sein de l’entreprise. Ainsi, chez SilkRoad, nous voyons de plus en plus de clients utiliser des enquêtes annuelles de satisfaction auprès de leurs salariés. Et aujourd’hui, force est de constater que les collaborateurs sont difficiles à conserver. Il existe ainsi une véritable compétition pour parvenir à fidéliser les talents qui sont souvent sollicités par les sociétés concurrentes. L’autre constat qui ressort de ces enquêtes est que la formation est l’un des principaux outils permettant de retenir les collaborateurs. L’utilisation du e-learning au sein d’une entreprise permet en effet d’améliorer la motivation et la fidélisation d’un salarié.

Conformité et reporting

Enfin, alors que les entreprises sont continuellement soumises à de nouvelles contraintes fiscales et administratives, il est essentiel de proposer à ses collaborateurs les formations nécessaires pour une bonne gestion de la conformité. L’applicabilité de la Déclaration sociale nominative dès le 1er janvier 2016 nécessite ainsi, par exemple, de mettre en place des formations adaptées pour le service comptable. Pour s’adapter à cette nouvelle tendance, les outils de e-learning proposent de plus en plus de fonctionnalités permettant de mettre en place des audits et des reportings. C’est quelque chose qui est relativement nouveau, puisque le reporting a plutôt été lié, jusqu’à présent en France, au budget formation : savoir si le budget a été dépensé ou non, et comment il l’a été. Aujourd’hui, les entreprises souhaitent savoir si leurs collaborateurs sont correctement formés afin d’être en accord avec la conformité et ainsi se protéger en cas de soucis.

A propos de l’auteur : Frédéric Bastok est directeur des services, EMEA, chez l’éditeur américain SilkRoad, spécialisé dans les logiciels de gestion des talents en mode SaaS.

Transférer cet article à un ami