Hyperbolyk : la marketplace de la formation évoluera en 2018


Par Séverine Dégallaix | le mardi 16 janvier 2018 | Blended learning
Hyperbolyk : la marketplace de la formation évoluera en 2018

Avec à peine un an d’existence sous sa forme actuelle, Hyperbolyk évolue régulièrement en proposant de nouveaux services et affiche des volontés de développement pour cette année. Portrait de cette marketplace de la formation qui met en relation des organismes et des entreprises.

 

Né en 2015 sur un prototype Wordpress, Hyperbolyk a évolué jusqu’à être lancé dans sa version actuelle en janvier 2017. « A la base, je pensais m’orienter vers l’achat de formation pour les particuliers, mais cela représente à peine 4 % du chiffre d’affaires du domaine de la formation, j’ai donc évolué sur une marketplace BtoB », explique le fondateur Yann Bustos. Les premiers clients ont suivi et aidé à construire le site tel qu’il existe aujourd’hui, en permettant notamment à la plateforme de s’adapter grâce à des retours terrain.

Pour les organismes de formation, « l’un de nos aspect différenciant est notre business model. Nous ne faisons pas payer pour du lead, car cela ne débouche pas toujours sur une vente. Nous fonctionnons donc sur un système de coût par vente. » Avec un pourcentage de commissions différent en fonction de l’abonnement choisi. Par exemple, avec l’abonnement Premium à 899 euros par an, il n’y a aucune commission sur les ventes Inter, e-learning ou à distance, alors qu’elles s’élèvent à 7 % avec la formule Standard à 299 euros et à 15 % pour le modèle gratuit.

Des nouveautés pour les entreprises

Un nouveau service à destination des entreprises a été lancé l’été dernier : Hy Search. « Nous avons constaté que la plupart des entreprises ne cherchaient pas les formations sur notre plateforme mais nous interrogeaient directement par chat. Nous avons donc décidé de leur épargner la recherche et de trouver pour elles. Elles n’ont qu’à nous exposer leur besoin, nous nous mettons en chasse, et nous sélectionnons trois partenaires avec trois devis différents à leur proposer. » Pour cela, un formulaire avait d’abord été choisi comme outil, mais, trop chronophage, il a été remplacé par le contact humain : l’entreprise dépose ses coordonnées sur le site et est rappelée sous 24 heures pour une discussion sur ses besoins.

Une levée de fonds et des projets pour 2018

Hyperbolyk a trois grands projets pour cette année. Un chatbot doit être mis en place afin de permettre aux entreprises d’obtenir rapidement des réponses aux questions récurrentes, mais pas seulement : les collaborateurs eux aussi seront concernés. Un système de recommandations va aussi voir le jour. « On ne peut pas être une plateforme hébergeant des organismes et en même temps émettre des évaluations sur ces mêmes organismes », estime Yann Bustos. Pourtant, les avis font partie des éléments importants aux yeux des acheteurs potentiels. La solution se trouve dans le modèle LinkedIn : les clients pourront eux-mêmes solliciter des recommandations auprès d’entreprises avec lesquelles ils auront travaillé ou été en contact. Enfin, un espace spécifique sera dédié aux formations longues et qualifiantes. Une levée de fonds devrait permettre de réaliser ces projets en embauchant notamment des profils commerciaux.

Transférer cet article à un ami