France Médias Monde balaye les stéréotypes sur le handicap


Le lundi 20 février 2017 | Digital Learning
France Médias Monde balaye les stéréotypes sur le handicap - D.R.
« Quel collègue êtes-vous ? » Telle est la question que France Médias Monde (France 24, RFI…) a récemment posée à ses salariés. En s’appuyant sur un dispositif de sensibilisation conçu par l’agence Tell me the Truffe, le groupe de presse a réussi à faire évoluer les représentations de ses collaborateurs sur le handicap

Retour d’expérience.

Comme beaucoup d’entreprises, France Médias Monde a profité de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, qui s’est déroulée en novembre dernier, pour sensibiliser ses collaborateurs sur la thématique de la diversité, plus spécifiquement du handicap. « C’était la première fois que nous initions une action sur ce sujet. Nous cherchions donc un dispositif disponible 24h/24, de préférence digital, qui puisse toucher le maximum de collaborateurs et nous aider à déconstruire les stéréotypes autour du handicap », raconte Cécile Rocaboy, responsable diversité, qualité de vie au travail et référente handicap chez France Médias Monde.

25 % des effectifs touchés par le dispositif

Pour atteindre cet objectif, le groupe, qui s’apprête à signer un accord d’entreprises en faveur du handicap, s’est tourné vers le dispositif « Quel collègue êtes-vous ? », imaginé par Tell me the Truffe et DFD Consulting. En l’occurrence un test composé d’une dizaine de questions, qui invite le salarié à dévoiler (de manière anonyme) ses comportements vis-à-vis des travailleurs handicapés et à découvrir à quelle catégorie de profils il appartient, via un parcours truffé de modules informatifs. « Ce qui nous a plu dans ce dispositif, c’est son parti pris en faveur des tests de personnalité, où il n’y a ni bonne ou mauvaise réponse », précise Cécile Rocaboy. Pour garantir le succès du test, le groupe a fait le choix de le porter au travers d’emailings, d’affiches mais aussi d’animations. « Pendant une journée, nous avons investi la cafétéria avec des iPad et proposé aux salariés de passer le test autour d’un café. Ce jour-là, nous avons enregistré 120 connexions et généré beaucoup de discussions », se souvient-elle. Au total, environ 400 personnes ont ainsi été touchées par le dispositif. Soit 25 % des salariés en CDI du groupe de presse. « Leurs retours ont été positifs : ils ont apprécié d’apprendre les bons réflexes vis-à-vis de leurs collègues handicapés », indique-t-elle. La dimension gamifiée du test a également participé à son succès. « Les badges et les fanions que les salariés ont obtenus à l’issue du test ont été affichés sur les postes de travail. Les signatures de mails ont, quant à elles, arboré le titre de Super Collègue Handicap », illustre-t-elle.

Un intérêt pour les demandes de reconnaissance

En administrant ce test, que France Médias Monde a entièrement déduit de sa contribution à l’Agefiph, le groupe a, par ailleurs, réussi à envoyer un message positif à destination des travailleurs handicapés souhaitant se faire reconnaître comme tel. « Depuis le mois de novembre, les demandes d’informations sur ce sujet sont plus nombreuses. Pour autant, c’est un travail de longue haleine et le chemin à parcourir est encore long avant que cette reconnaissance devienne une évidence », tempère Cécile Rocaboy, prête à réitérer ce type d’actions, qui a le mérite d’aider les salariés à agir dans des situations où la différence pourrait potentiellement créer une distance, voire un blocage.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami