Formation linguistique : les 5 tendances de la rentrée


Par Gérald Dudouet | le jeudi 04 octobre 2018 | Digital Learning
Formation linguistique : les 5 tendances de la rentrée

Dans un contexte de mondialisation, permettre aux salariés de maîtriser une langue étrangère reste un enjeu majeur pour les professionnels RH. Aussi, les organismes de formation et les éditeurs de solutions dédiées à l’apprentissage en langues ne cessent de réadapter leurs méthodes et outils. Zoom sur les tendances qui se dessinent en cette rentrée.

24h/24, 7j/7

L’interactivité et l’instantanéité seront les axes forts des dispositifs de formation linguistique de demain. « La communication est au cœur de l’apprentissage d’une langue. Si le mobile learning permet aujourd’hui de décloisonner les temps de formation, il ouvre également la voie à une approche plus humaine de l’apprentissage. En ce sens, valoriser l’échange avec des professeurs 7j/7 et 24h/24, mais aussi entre les apprenants, est l’une des tendances fortes du secteur », commente Patrice Fauchard, directeur académique Europe chez EF Corporate Solutions.

Le cas par cas

Visant une approche plus pragmatique, au cas par cas, les formations linguistiques seront de plus en plus en phase avec l’activité professionnelle de l’apprenant. « Nous ne sommes plus dans des jeux de rôles généralistes, mais dans des débats et des discussions contextualisées, en lien direct avec les situations concrètes auxquelles il se confronte », commente Lynne Cooper, directrice pédagogique de 1to1 Progress. Une démarche impliquant l’intervention de professeurs bilingues spécialisés dans des secteurs d’activités spécifiques pour parfaire l’apprentissage.

La neuropédagogie

Face aux contraintes de temps et de performance auxquelles sont confrontés les salariés, les formations linguistiques doivent être attractives et efficaces. « L’expérience apprenante devient le leitmotiv des organismes. Cela implique de nouvelles approches pédagogiques et un déploiement des travaux en R&D, en sciences cognitives et en neurosciences », explique Patrice Fauchard. Objectif : évaluer précisément les freins, les centres d’intérêts mais aussi les clés mnésiques et les meilleures modalités d’apprentissage des salariés pour concevoir des formations sur-mesure.

Le 360°

Distanciel, présentiel, en individuel ou en collectif, par l’intermédiaire de formateurs mais aussi via des échanges entre apprenants, en e-learning, sur ordinateur, par le biais de tests, de quizz ludiques, sur applications mobiles… Les formations linguistiques jouent désormais sur tous les tableaux. « Le 360° devient le sésame des cursus en langues. Les neurosciences permettent désormais de savoir à quel moment doit intervenir telle ou telle modalité de formation dans le programme pédagogique pour optimiser l’apprentissage », s’enthousiasme Patrice Fauchard.

Des outils d’évaluation de pointe

Parfaire les évaluations de compétences linguistiques avant et après chaque formation, via un seul et même outil, avec des retours quasi-immédiats, est également une tendance forte du secteur. « Le test Five Star, que nous avons lancé cette année, évalue en moins de 2 heures les 5 compétences inhérentes à l’apprentissage d’une langue : compréhension écrite, orale, expression écrite, orale et interaction orale », illustre Cathleen Mahoney, la directrice générale de Bright Language. Accessible en ligne, cet outil précurseur repose sur l’interaction directe avec des experts natifs de la langue.   

Transférer cet article à un ami