"Dix jours après notre lancement, nous avions déjà généré 500 000€ de revenus", Lorenzo Pancino, LearnyBox


Par Aurélie Tachot | le lundi 25 avril 2016 | Blended learning
"Dix jours après notre lancement, nous avions déjà généré 500 000€ de revenus", Lorenzo Pancino, LearnyBox

Créer, animer et vendre des contenus e-learning au sein d’une seule et même plateforme ne relève plus de l’impossible. Lancée il y a un an, la start-up LearnyBox a réussi ce tour de force tout en étant auto-financée. Destinée aux professionnels de la formation et au grand public, sa boite à outils fédère déjà 720 000 utilisateurs. Les précisions de Lorenzo Pancino, le fondateur.

Qu’est-ce que LearnyBox ?

LearnyBox est une plateforme « tout-en-un » qui permet de créer des contenus de formation, de les animer auprès d’une communauté de membres et de les vendre sur Internet. Notre cœur de métier n’est donc pas celui d’une agence d’e-learning. Notre mission est de proposer une boite à outils pour aider les entreprises, les centres de formation et les coachs à créer leurs propres modules à partir de tous types de contenus sur le management, le développement personnel, la thérapie… Dix jours après le lancement de notre start-up, nous avions déjà généré 500 000 euros de chiffre d’affaires. Aujourd’hui, après un an d’existence, nous dénombrons 720 000 utilisateurs et quasiment 700 clients.

Quelles fonctionnalités la plateforme propose-t-elle ?

Il y en beaucoup ! Elles sont toutes destinées à accompagner le formateur dans l’élaboration et la mise en valeur de son contenu. Par exemple, LearnyBox, dont le modèle économique repose sur des abonnements mensuels, propose des conseils méthodologiques, des outils de suivi du parcours des apprenants, un système d’évaluation à partir de tests et de quizz, un forum communautaire favorisant les échanges entre les apprenants, un espace permettant aux formateurs de créer leurs factures… Avec la plateforme, les professionnels peuvent enfin créer leurs tunnels de vente : nous mettons à leur disposition des outils marketing pour les aider à valoriser leurs contenus auprès de leur cible.

Comment souhaitez-vous la faire évoluer ?

Nous lancerons, en juin, une seconde version de notre plateforme en flat design, qui aura une ergonomie encore plus soignée. Puis, nous développerons des applications mobiles afin de permettre aux apprenants de se former où qu’ils soient. En septembre, nous prévoyons également d’intégrer, à la plateforme, un système permettant aux entreprises et centres de formation d’automatiser toutes les tâches administratives en lien avec les OPCA, par exemple. Nous devrions, enfin, accélérer à l’international en traduisant notre plateforme en plusieurs langues dont l’anglais pour viser les Etats-Unis. Notre objectif est d’atteindre le million d’euros de revenus et les 1000 clients d’ici décembre.

Transférer cet article à un ami