CrossKnowledge racheté pour 175 millions de dollars


Par Aurélie Tachot | le vendredi 18 avril 2014 | Gestion de la formation
CrossKnowledge racheté pour 175 millions de dollars

C’est une transaction qui risque de rester dans les mémoires des acteurs de la formation ! La maison d’édition John Wiley & Sons a annoncé, dans la soirée de mardi, l’acquisition du spécialiste français du e-learning CrossKnowledge pour un montant notable de 175 millions de dollars. Ses objectifs ? Prendre le virage du numérique et accélérer sa croissance à l’échelle mondiale.

Après avoir acquis le fournisseur de tests de recrutement Profiles International au début du mois d’avril pour 51 millions de dollars, l’éditeur américain Wiley vient de mettre la main sur un fleuron du marché français du e-learning : CrossKnowledge. Le montant de l’acquisition, versé en cash, est conséquent : 175 millions de dollars, soit 4,7 fois le chiffre d’affaires du spécialiste du e-learning pour son dernier exercice clôturé au 30 juin 2013 (CA de 37 millions de dollars, soit 27 millions d'euros). Dans le domaine des e-RH, cette transaction constitue l’une des plus grosses acquisitions depuis celle du groupe Les Jeudis par CareerBuilder en juillet 2008 pour plus de 50 millions d’euros. Pour Alain Thibault, PDG du groupe Bernard Julhiet et auteur de plusieurs acquisitions sur ce marché, "si le montant de l’achat est significatif, il n’est pas surprenant dans la mesure où le business model de l’éditeur CrossKnowledge est récurrent et qu’il est en fort développement", commente-t-il.

Une place de leader mondial en jeu

Grâce à ce rachat, qui devrait être entériné le 1er mai prochain, le groupe américain, qui se présente comme un éditeur international de contenus et de solutions améliorant l’efficacité de la recherche, de l’éducation et des pratiques professionnelles, espère se frayer une place de choix sur le marché mondial. "L’acquisition de CrossKnowledge combinée à celle que nous venons de conclure avec Profiles International, à nos solutions d’assessment et à nos contenus existants en management nous place désormais en position de leadership sur le marché en pleine croissance du développement des talents", explique Steve Smith, président et CEO de la maison d’édition John Wiley & Sons, connue, entre autres, pour sa collection Dummies ("Pour les nuls") adaptée dans le monde entier. Ce rapprochement permet également à l’éditeur côté en bourse, qui a généré un chiffre d’affaires d’environ 1,8 milliard de dollars en 2012, essentiellement aux Etats-Unis, de proposer une gamme complète de services à ses clients, de l’éducation jusqu’à l’emploi en passant par la gestion de la formation et des talents. Si l’éditeur Wiley s’est orienté vers le pionner français du e-learning, c’est également car celui-ci pourra l’aider à investir dans le numérique, une condition de développement absolument incontournable pour tout acteur de la formation.

Wiley prend le virage du numérique

Pour CrossKnowledge, qui emploie 200 personnes, cette transaction constitue un formidable relai de croissance. "Nous bénéficions de la dynamique de marché que représente la mutation vers le digital de l’ensemble de la formation professionnelle. En disposant de la puissance de frappe, des contenus, du portefeuille d’auteurs et du réseau de distribution de Wiley, CrossKnowledge est maintenant armé pour accélérer sa croissance et pénétrer de nouveaux marchés", commente Mickaël Ohana, CEO de CrossKnowledge. En attendant que CrossKnowledge dévoile plus en détail sa nouvelle stratégie, Alain Thibault partage quelques hypothèses. "L’offre qui lui a été proposée aujourd'hui n’aurait peut-être pas été représentée plus tard. Les équipes ont également pu décider de s’adosser à un géant alors que la concurrence est de plus en plus rude", souligne-t-il. Comme beaucoup d’observateurs, le PDG de Bernard Julhiet regrette toutefois que l’éditeur français passe sous le giron d’un groupe américain. "Ce n’est pas le premier et loin d’être le dernier", conclut-il.

Transférer cet article à un ami