Anotéa : les stagiaires passent au grill les centres de formation professionnelle


Par Gérald Dudouet | le mardi 02 janvier 2018 | Digital Learning
Anotéa : les stagiaires passent au grill les centres de formation professionnelle

Depuis le 9 novembre dernier, la Région Ile-de-France et Pôle Emploi ont mis en place le dispositif Anotéa visant à évaluer toutes les formations suivies par les stagiaires qu’ils soient demandeurs d’emploi ou actifs. Quels sont les tenants et les aboutissants de ce portail ? Comment fonctionne-t-il ?  Et qu’implique-t-il  pour les organismes de formation ? Etat des lieux.

« Anotéa né de la volonté de Pôle-Emploi et de la Région d’Ile-de-France vise avant tout la transparence. Au fil des années, nous avons pris conscience que le marché de la formation comprenait une part d’ombre, avec des dispositifs d’apprentissage parfois obsolètes qui ne remplissaient par leur fonction », explique le service communication de la Région Ile-de-France. Stagiaires insatisfaits de la qualité des contenus pédagogiques, des formateurs, des locaux … Nombreuses sont les déceptions relevées par Pôle Emploi mais aussi par les OPCA et les entreprises quant aux promesses véhiculées, et non tenues, par certains organismes de formation. « Via le portail, le stagiaire peut donner une note et une appréciation globale sur cinq dimensions différentes qui sont la qualité de l’accueil, le contenu de la formation (programme, support pédagogique, organisation des modules), l’équipe de formateurs, les moyens matériels mis à sa disposition (salle de cours, équipement informatique…) et l’accompagnement à la suite de la formation, à savoir l’aide à la recherche de stages et la mise en relation avec les entreprises », détaille la Région IDF. Pour inciter les stagiaires à livrer leur point de vue sur la formation suivie, chacun est donc désormais invité par le biais d’un mail à participer, ou pas, sur ce retour d’expérience, avec la garantie de rester anonyme.

46 centres de formation défaillants ont déjà été contrôlés

« Concernant l’année 2016, 14 000 notes ont été émises par des anciens stagiaires franciliens dont 6000 avec des commentaires. Et si ceux de 2017 seront sondés d’ici la fin de l’année, dès 2018, le dispositif sollicitera systématiquement et immédiatement chacun d’eux après une formation », explicite la communication de la Région IDF. Si noter les centres, les formations et déposer des commentaires est au cœur du dispositif, l’autre atout du portail réside également dans son interactivité. En effet, les stagiaires ont l’opportunité d’échanger les uns avec les autres et notamment de solliciter des personnes ayant suivies des formations pour glaner des renseignements sur leur degré de satisfaction et sur les modalités d’apprentissage. En outre, les organismes de formation ont aussi la possibilité d’exprimer leur avis sur des commentaires pour se défendre d’éventuelles critiques. « Au-delà de 10 notes ou commentaires négatifs, Pôle Emploi et la Région Ile-de-France peuvent déléguer des contrôles au sein des organismes de formation. Et, si nous n’avons pas la possibilité de les faire fermer, nous pouvons cependant ne pas renouveler les contrats que nous avions passés avec eux » précise la Région IDF. Depuis le lancement de la version béta, en juin dernier lors du salon Viva Tech, 46 contrôles ont ainsi été opérés.

Transférer cet article à un ami