Un outil pour mesurer le stress des salariés


Le lundi 07 mars 2016 | Bien-être au travail
Un outil pour mesurer le stress des salariés - D.R.

La société TTI Success Insights a décidé de prendre à bras le corps le mal de notre époque ! Comment ? En développant un questionnaire permettant aux entreprises d’évaluer le niveau de stress de leurs salariés et, lorsque celui-ci est excessif, d’identifier les sources potentielles de tension afin d’initier des actions correctives.

Burn-out, dépression, angoisse… La liste des symptômes directement associés à un surplus de stress ne cesse de s’allonger. « Aujourd’hui, aucune profession n’est épargnée. Et pourtant, les collaborateurs, les managers et les dirigeants  peinent encore à donner du sens à ce terme », constate Patrick Leconte, président de TTI Success Insights. Pour répondre à cette difficulté et aider les entreprises à initier des plans d’actions correctives, la société spécialisée dans l’évaluation RH en ligne, qui a généré un chiffre d’affaires d’1,7 million d’euros en 2015 et ainsi enregistré une croissance de 31 %, a conçu un outil modestement appelé Stress. Concrètement, ce questionnaire anonyme, qui s’adresse aussi bien aux PME qu’aux grands groupes, permet de repérer sept facteurs de stress. Par exemple : le stress lié à la demande, c’est-à-dire l’incapacité à s’adapter à une charge de travail trop lourde ou à une mauvaise définition des postes, le stress lié à la balance entre le niveau d’efforts et de récompenses, et plus précisément la frustration de ne pas voir les efforts entrepris récompensés à leurs juste valeur, le stress lié au changement d’organisation, lorsque l’entreprise est chamboulée par une restructuration ou un changement de leadership et le stress lié au manager, qui peut parfois imposer une pression démesurée à ses équipes.

Un indicateur RH à suivre

La spécificité de Stress, qui est déjà plébiscité par le groupe Orange, ne repose toutefois pas sur les dimensions qu’il évalue et qui sont ensuite décryptées dans un rapport. Ce qui le différencie, c’est qu’il permet de repérer les sources de tension excessive qui détériorent la motivation et la productivité des individus. « Cela peut être un environnement de travail qui n’est pas adapté à des personnalités, un rythme trop soutenu, un manque de communication qui empêche les salariés de comprendre ce qu’on attend d’eux, des postes trop bornés qui les contraignent à ne pas aller au bout de leurs missions », illustre Patrick Leconte. Développé par une équipe de 35 chercheurs, ce questionnaire, qui prend en compte les effets positifs comme négatifs du stress, peut être administré de manière individuelle ou collective. De fait, les bénéfices de cet outil, dont le prix d’abonnement dépend de celui du pack global choisi par l’entreprise, sont nombreux. Il peut aider une entreprise à comprendre les dysfonctionnements d’une équipe, permettre aux responsables formation d’adapter leurs offres aux besoins des salariés… « S’il est proposé régulièrement aux équipes, il peut constituer un indicateur RH intéressant à suivre pour évaluer l’efficacité des éléments correctifs », souligne le président, qui espère générer 2,2 millions de revenus en 2016.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami