Onboarding : HeyTeam lève des fonds pour englober le parcours employé


Par Philippe GUERRIER | le jeudi 20 février 2020 | Bien-être au travail
Onboarding : HeyTeam lève des fonds pour englober le parcours employé - D.R.
La start-up HeyTeam, qui édite une application visant à favoriser l’intégration de nouveaux collaborateurs, veut développer d’autres modules fonctionnels et poursuivre le recrutement commercial.

Comment faciliter l’accueil des recrues en entreprise (onboarding) ? HeyTeam, qui exploite une application dans le cloud dans ce sens, a bouclé une levée de fonds de 1,4 million d’euros auprès d’un groupe d’investisseurs individuels et de family offices : holding Angyal d’Olivier Douce (cofondateur de Teleperformance), Daniel Hechter (styliste) et Charles Lahmi (fondateur de la marque de vêtements LuluCastagnette). La start-up parisienne, qui dispose d’un effectif d’une quinzaine de collaborateurs, va utiliser cet apport d’argent frais pour développer de nouveaux modules fonctionnels et poursuivre le recrutement commercial.

Tripler le nombre de client en deux ans

Depuis sa création en 2017, Société Intelligence+, la start-up fondée par Nathaniel Philippe qui est derrière HeyTeam, a collecté 1,75 million d’euros pour son développement.
« Nous avons 60 clients orientés entreprises de taille intermédiaire et grands comptes. Nous nous adressons en priorité aux entreprises qui ont le plus de volume et de recrutements », explique Nathaniel Philippe à notre partenaire média News Tank.« Notre objectif est de tripler le nombre de clients d’ici juin 2021 (…) Depuis la création de la start-up en 2017, nous avons embarqué 7000 collaborateurs en entreprise à travers notre solution d’onboarding. Nous accélérons le rythme : début 2019, nous venions de dépasser le millier de collaborateurs. »
Un fort développement a été réalisé sur les deux dernières années avec l’acquisition de 30 nouveaux clients. Parmi les clients de HeyTeam figurent des organisations, des entreprises et des start-up comme Caisse des Dépôts, Banque Oddo, Devoteam, Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), Believe Digital, Kiloutou, Comet et Lunchr. La prospection commerciale va se tourner davantage vers les groupes du CAC 40 et les ETI.

De l’onboarding à l’offboarding

En terme de fonctionnalités, HeyTeam veut poursuivre les efforts fournis sur l’engagement et l’accompagnement des talents qui intègrent les sociétés, tout en s’élargissant phases clé du parcours employé : changement de poste et mobilité interne (crossboarding) et départ de l’entreprise (offboarding).
Le modèle économique de HeyTeam repose sur des abonnements annuels commercialisés auprès des entreprises sur la base d’engagement pris sur un volume de collaborateurs engagés.
La concurrence entre start-up sur le segment de l’onboarding est vivace avec d’autres acteurs comme le français Workelo qui a levé 1,4 million d’euros en juin 2019 ou le néerlandais Talmundo rachetée en juillet 2019 par le groupe HR Nordic.

 

 

Transférer cet article à un ami