Crise de confiance : le fossé se creuse entre salariés et employeurs


Le lundi 07 décembre 2009 | Bien-être au travail
Près de 58 % des salariés français ne font pas confiance à leurs dirigeants : tel est le verdict de la dernière enquête Salariés et sortie de crise, menée en octobre, par TNS Sofres pour Altedia



Qu’ils exercent dans le privé ou dans le public, pour 61 % des 1 005 sondés, les intérêts des dirigeants et des salariés ne vont pas dans le même sens. Une tendance qui s’inverse dans les très petites entreprises où 61 % des sondés estiment que leurs intérêts et ceux de leur patron se rejoignent.

Outre cette pointe d’optimisme, 59 % des personnes interrogées pensent être « perdantes » dans leur relation au travail. Même si 73 % d’entre elles jugent leur entreprise solide, elles sont 45 % à se sentir menacées dans leur emploi. Les syndicats n’échappent pas à la critique. 58 % des salariés du privé interrogés ne leur font pas confiance. Ils sont 55 % dans le public à partager ce sentiment.

Transférer cet article à un ami