Les bureaux pop-up : un concept signé Mickey


Le mardi 29 mars 2011 | Bien-être au travail
Les bureaux pop-up : un concept signé Mickey

Disneyland Paris a lancé depuis le début d’année un nouveau concept recrutement : les bureaux pop-up. Une opération originale qui permet d’aller à la rencontre des candidats et de toucher un maximum de profils.

Le principe ? Un immense carton qui, une fois déplié, prend la forme d’un bureau. Il permet aux recruteurs de Disneyland Paris de sillonner l’Europe pour aller à la rencontre de candidats potentiels. « Notre problématique était simple : notre entreprise est en France mais recrute au niveau européen, résume Jean-Noël Thiollier, directeur emploi et rémunération chez Disneyland Paris. A partir de là, nous avons pensé au concept des bureaux pop-up : ils permettent de rencontrer des gens, d’installer une relation pérenne à travers des bureaux éphémères. » Facilement identifiables, les bureaux pop-up sont donc dépliés une fois par mois à Rome, Madrid et Londres, et une fois tous les deux mois à Aix en Provence, Nantes, Bordeaux et Strasbourg.

Toucher des profils invisibles


Le principal avantage de cette initiative originale : « nous touchons des gens qui n’auraient pas forcément pensé à nous, et à qui nous n’aurions peut-être pas pensé non plus. Il ne viendrait pas à l’idée d’un Anglais contrôleur de gestion de venir jusqu’à Paris pour postuler dans notre entreprise. Alors que là, il a la possibilité de nous voir chez lui. » Par ailleurs, entrer en contact direct avec le public est efficace pour repérer les principales qualités recherchées par Disneyland Paris, à savoir la polyvalence, le goût ou l’expérience du service, la flexibilité, la capacité à travailler en équipe, ainsi que la maîtrise des langues : français et anglais sont obligatoires.

Et pour le candidat, l’autre aspect positif se situe dans la routine : puisque les bureaux reviennent régulièrement au même endroit et sont occupés par les mêmes recruteurs, s’il les manque, il pourra les retrouver le mois suivant… Ou leur rappeler les promesses faites au cours de la première rencontre. « Toutes nos opérations ont pour but de désacraliser le recrutement. Avec celle-ci, les candidats peuvent mettre un nom et un visage sur le processus. »

Disneyland Paris regroupe plus de 500 métiers dans l’accueil, la restauration, la billetterie, les attractions… Depuis le début de la campagne en janvier 2011, 2 300 contrats ont été proposés sur les 3 000 qui avaient été annoncés. La campagne se poursuivra jusqu’en juin. Jean-Noël Thiollier rappelle toutefois que « si ce concept est extrêmement utile pour créer un contact, nous recevons 97 % des candidatures online, via notre site corporate, notre page Facebook… »

Séverine Dégallaix

Transférer cet article à un ami