Comment lutter contre le désengagement de vos salariés ?


Par Aurélie Tachot | le mercredi 01 août 2018 | Bien-être au travail
Comment lutter contre le désengagement de vos salariés ?

Augmentation de l’absentéisme, retards inhabituels, étourderies dans le travail, comportements irascibles… Certains salariés montrent quelques signes annonciateurs d’un désengagement ? Il est encore possible de rectifier le tir via des actions simples à mettre en place. Tour d’horizon des initiatives RH, managériales et organisationnelles les plus efficaces.

Réduire les niveaux hiérarchiques

« Aplatir » son organisation est l’une des premières missions à mener lorsqu’on souhaite actionner le levier de l’engagement. Invité à l’occasion d’une table ronde menée par Monkey tie et 2Spark, le groupe Engie témoignait récemment de sa réorganisation dans ce sens. Au sein de l’entreprise, un manager n’encadre jamais plus de 8 personnes. C’est, aux yeux de la DRH, le nombre maximum pour qu’il parvienne à connaître véritablement les membres de son équipe. Donc à les écouter.

Faire preuve de reconnaissance

Cela signifie prouver aux salariés combien ils sont importants pour l’entreprise, mais aussi pour le service dans lequel ils évoluent. Pour y arriver, plusieurs actions très simples peuvent être mises en œuvre : encourager le manager à évaluer le travail de son collaborateur au terme d’une mission, féliciter publiquement le salarié qui aura remporté un succès, responsabiliser un salarié en lui déléguant une tâche importante (la signature d’un contrat avec un gros client, par exemple).

Accompagner le changement

Le changement est devenu la norme dans l’entreprise. Si certains collaborateurs s’y adaptent facilement, d’autres ont davantage besoin de temps. Pour éviter de laisser des individus sur le bord de la route, il est primordial de communiquer clairement les nouveaux objectifs que poursuit l’entreprise et d’accompagner le changement que ces bouleversements sous-entendent. D’autant plus si l’entreprise est en pleine phase de transformation (digitale, organisationnelle…)

Verser des primes de mérite

Si la rémunération n’est pas le premier facteur d’engagement des salariés, elle reste relativement importante pour les stimuler. Les dispositifs d’épargne salariale (intéressement ou participation aux résultats) favorisent le sentiment d’appartenance à l’entreprise. Il est également possible de verser des primes ou tout autre avantage en nature (bons d’achat, tickets restaurants…) à l’issue de l’atteinte d’un objectif voire à l’issue d’un effort particulier (travail pendant un week-end…)

Sonder les salariés

Mettre en place des actions pour booster l’engagement de vos équipes, c’est bien. Mais encore faut-il savoir si celles-ci plaisent à vos équipes ! Pour connaître les éventuelles insatisfactions de vos collaborateurs, le mieux est de s’équiper d’un outil de sondage. Plus la solution choisie auditera vos équipes de manière régulière, mieux vous réussirez à comprendre leurs préoccupations quotidiennes, donc mieux vous pourrez y répondre de manière précise.

Transférer cet article à un ami