Accretio veut booster l'engagement des salariés


Par Gérald Dudouet | le jeudi 11 janvier 2018 | Bien-être au travail
Accretio veut booster l'engagement des salariés

Spécialisée dans le conseil SIRH depuis 2011, Advyteam a créé la solution HR Digital Workplace Accretio. Lancée sur le marché français en septembre 2017, Accretio vise avant tout l’expérience utilisateur pour impliquer les collaborateurs.

C’est en partant de leurs différentes expériences professionnelles chez IBM, Cap Gemini, Accenture mais aussi au sein de leur propre entreprise Advyteam, qu’Akram Ben Yahia, Tarek Messadi et Boutheina Elabed ont imaginé l’outil SaaS Accretio. « Les solutions SIRH que nous avions jusqu’alors pratiquées nous semblaient lourdes, technologiquement vieillissantes, peu axées sur la convergence de données, très chères à mettre en œuvre, et surtout en inadéquation avec la réalité des modes de travail dans l’entreprise. Concrètement elles ne favorisaient pas l’intelligence collective. Or, aujourd’hui, 73 % des collaborateurs se déclarent désengagés. Un manque d’implication qui coûte 126 000€ par an en moyenne à une entreprise du secteur privé », détaille Akram Ben Yahia. Pour pallier à ce manque, les trois ingénieurs ont donc revisité les systèmes d’informations classiques en les orientant expérience utilisateur via 4 modules convergents. Côté RH, le "Core RH" et l’"Easy Run" permettent l’administration complète des salariés (fiches de poste, parcours, informations personnelles…) et la gestion exhaustive des actes du quotidien (pointage, plannings, notes de frais, congés, absences…).  Le module "Talent" livre quant à lui une vision intuitive et globale des ressources humaines de l’entreprise. « Il actualise les besoins en recrutement, gère les CV et met en corrélation les compétences des collaborateurs ou des candidats extérieurs à même de répondre à ces besoins. Il gère aussi la formation, l’évaluation, la mobilité interne », précise Akram Ben Yahia.

Accretio analyse le climat social de l’entreprise

L’intelligence collective, le degré d’engagement des salariés est pour sa part porté par le module "Connect", comme l’indique Alexis Larnaud, ingénieur d’affaire chez Accretio. « C’est un réseau social collaboratif où tous les acteurs de l’entreprise ont l’opportunité d’interagir et de communiquer. Ils peuvent lancer des idées et travailler en mode projet, mais aussi accéder à toutes les informations relatives à l’entreprise via un ERM ». Côté forme, Accretio revendique une ergonomie et un design nouvelle génération avec un front construit sur la base de la technologie Angular 4 et du MangoDB en base de données. Afin d’optimiser l’expérience utilisateur, la solution, via un algorithme d’analyse sémantique a pour autre spécificité d’identifier le climat social de l’entreprise. « Cela fonctionne via le recueil des différents échanges entre les collaborateurs et le traitement des expressions positives et négatives relative à l’entité » explique Akram Ben Yahia. Visant le bien-être des salariés, les instigateurs d’Accretio œuvrent par ailleurs sur un prototype Internet of Things (IOT), via des capteurs, à même d’analyser la qualité de vie d’un espace de travail (luminosité, air, niveau sonore…) et de restituer l’information par l’intermédiaire de widgets. « 50 de nos développeurs sont actuellement investis sur cette mission qui concernera prochainement d’autres aspects comme le calcul du nombre de pas, les charges soulevées… », conclut Akram Ben Yahia. A ce jour, la solution est utilisée par Sodexo Tunisie, Ardia filiale du groupe Actia ou encore le groupe BFI…

Transférer cet article à un ami