Premsjob débarque sur Facebook


Le mercredi 11 juillet 2012 | Réseaux sociaux
Premsjob débarque sur Facebook

À l’origine prévu pour être un jobboard, Premsjob s’est finalement intégré à Facebook sous la forme d’une application. Une manière de s’approcher de son coeur de cible : les jeunes. Et de leur proposer offres d’emploi, de stage et d’alternance.


Derrière Premsjob, on retrouve l’équipe de Jobekia, jobboard spécialisé dans l’emploi et l’alternance chez les personnes en situation de handicap. En 2010, ils avaient déjà élargi leur cible en créant un deuxième jobboard, Deuxième Carrière, à destination des seniors. Les voilà de retour avec Premsjob, une application Facebook dédiée à l’alternance et à l’emploi des jeunes. Dans ces trois projets, une même idée fixe : faciliter l’accès à l’emploi à des publics fragilisés sur le marché. Les jeunes en sont un bel exemple. En ces temps de crise économique, le taux de chômage chez les 15-24 ans atteignait 22 % en avril, selon les données Eurostat. Avec un accès à l’emploi de plus en plus long et difficile.

 

15 millions d’utilisateurs

 

À l’image d’un Oh My Job ! lancé en début d’année, Premsjob prend place sur Facebook, là où 15 millions d’utilisateurs en France sont âgés de 15 à 30 ans. On connaît l’intérêt des jeunes générations pour les réseaux sociaux, mais iront-ils jusqu’à utiliser Facebook de manière professionnelle pour leur recherche d’emploi ? « À l’avenir, on va être obligé d’évoluer avec lui », assure Julien Valanchon, chargé de communication chez Jobekia. 

 

L’application lancée il y a un mois liste à la fois offres d’emploi, propositions de stage et contrats d’alternance, en plus de proposer des formations disponibles en alternance en fonction des métiers recherchés. « Dans un contexte d’emploi peu favorable pour les jeunes, l’alternance peut être une solution », croit Julien Valanchon. À ce jour, les entreprises qui souhaitent utiliser Premsjob doivent d’abord s’inscrire avant de pouvoir diffuser gratuitement leurs offres sur l’application. Le service pourrait devenir payant au fil du temps. « Le niveau d’offres d’emploi commence à venir tout doucement », signale le chargé de communication.

 

Relais d’information

 

Pour inciter les jeunes à visiter l’application, Premsjob mise sur sa page Facebook Premsjob Community dans laquelle l’équipe apporte toute une série d’informations sur l’emploi des jeunes. Des comptes Twitter, LinkedIn et Viadeo ont également été créés dans ce sens. La génération Y sera-t-elle séduite ?

 

Aurélie Le Caignec

 

A lire aussi :


Transférer cet article à un ami